DEPARTEMENT DOCUMENTATION ET ARCHIVES

Le Département Documentation et Archives est l’un des trois départements constitutifs du CIRD. De par sa fonction il occupe une position transversale servant d’appui tant au Département Recherche qu’à celui de la Formation. Il cible principalement les étudiants, les chercheurs, les décideurs, les hommes de culture mais aussi les lycéens. Sa bibliothèque encyclopédique est ouverte du Lundi au Samedi de 09h à 17h.

Sa mission est pluridimensionnelle.

  • Encourager la lecture en créant un environnement propice à cette activité. A cet effet le Département Documentation et Archives du CIRD offre à ses lecteurs une salle confortable, propre et climatisée, équipée d’une collection en évolution constante riche d’environ 4000 titres tout genre confondu couvrant les sujets les plus divers des documentaires aux fictions. D’accès aisé, classée selon la classification décimale de Dewey, la collection est interrogeable sur la base des données bibliographiques du CIRD et sera bientôt accessible sur Internet à partir du site du CIRD ou de sa page Face book. Son environnement, favorise la concentration et la réflexion.
  • Favoriser la recherche par la constitution d’une documentation conséquente: A l’immédiat l’objectif du Département Documentation et Archives du CIRD est de mettre à la disposition de son public des documents imprimés (livres, journaux et revues) pertinents et à jour pour permettre aux étudiants de renforcer les cours magistraux reçus en classe et aux chercheurs de disposer de la documentation indispensable pour conduire à bonne fin leurs recherches.

A terme, il s’agira de compléter la documentation papier par celle numérique et en ligne à coût réduit d’un transport plus facile et offrant une grande capacité de stockage.

Le Département Documentation et Archives du CIRD met à disposition des chercheurs tant des documents primaires que des bibliographies relatives à leur domaine de recherche. Un des projets auxquels il s’attèle est la constitution d’une bibliographie nationale de littérature grise : enquêtes, rapports, monographies diverses, …

  • Le Département Documentation et Archives vient en appui au Département Formation du CIRD par la mise en place d’une documentation pertinente. L’objectif visé est de favoriser aussi bien l’autoformation que la formation assistée, l’une et l’autre requérant une documentation adéquate et d’accès facile. Au besoin, le Département Documentation pourra fournir à ceux qui en feront la demande une bibliographie thématique sélective.
  • Une autre mission et non des moindres du département Documentation du CIRD est de promouvoir la culture nationale. Ceci se fait par le truchement de deux canaux :
  • L’identification, la collecte, le traitement et l’exposition d’archives privées (documents imprimés, documents iconographiques) dans les strictes limites de la législation en vigueur ;
  • En partenariat avec le Club de lecture du CIRD, organiser des « soirées contes et légendes », des rencontres avec les auteurs et des défis lecture entre les écoles environnantes.

LA FONDATRICE ET PRESIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION RECçOIT LE STAFF DU CIRD

Mme Safiatou Diallo, Fondatrice et Présidente du Conseil d’Administration du CIRD a reçu ce mardi 31 décembre 2019 le staff. Une belle occasion pour la PCA de féliciter le staff exécutif et de l’encourager à poursuivre les efforts très appréciables au service de la recherche, de la formation et de la documentation. Mme la PCA a souhaité une bonne et heureuse année 2020 à tout le staff.

FERMETURE DES LOCAUX DU CIRD : RENDEZ-VOUS LE 06 JANVIER 2020

Cher(e)s ami(e)s,

La direction exécutive vous informe que les locaux du CIRD seront fermés du mardi 31 décembre à partir de 12h30 au Dimanche 05 janvier 2020. La réouverture est prévue le lundi 06 janvier 2020 à partir de 8 heures. A titre exceptionnel, le CIRD recevra le samedi 04 janvier 2020 à partir de 15 heures le premier week-end lecture de la nouvelle année. Vous y êtes invité(e)s.

A l’aube de cette nouvelle année 2020, le CIRD vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.

La Direction Exécutive

M. Abdou Ndao 

WEEKENDS-LECTURE : L’AVENTURE CONTINUE

Le 28 décembre 2019, il y a eu encore plus de lecteurs au CIRD au compte de la 11 session de Weekends-Lecture. La toute dernière de l’année qui a vu naître l’initiative dont le but est de promouvoir le livre et la lecture. Il s’agit d’un espace dédié à la lecture pendant 2 heures de temps au cours desquelles les lecteurs sont déconnectés de leurs smartphones.

La présente séance a connu la participation de Moussa Yéro BAH, journaliste animatrice des GG et Abdoulaye Sadjo DIALLO, journaliste aussi à Espace TV. Tous les deux ont incité à lire pour enrichir son vocabulaire et se cultiver. « C’est la lecture qui permet à l’homme de créer la différence aussi bien dans sa façon de parler que dans sa façon d’écrire », a dit Moussa Yéro BAH.

Cliquer sur le lien pour voir les vidéos de Moussa Yéro BAH, elle incite à lire et parle du livre qu’elle a lu.

Fatoumata Diouldé BARRY, guitariste-chanteuse, à quant à elle, tenu le public en haleine avec sa chanson Alâ kö mi hâla qui invite tout un chacun à travailler dur pour gagner sa vie dignement. Une façon de joindre l’utile à l’agréable. Voir sa vidéo ici.

A samedi prochain (4 janvier 2020), au CIRD, pour commencer l’année en beauté avec les Weekends-Lecture. Bonne année à tous !

LE CIRD VOUS ATTEND POUR LA DERNIERE SESSION 2019 DES WEEKEND LECTURES

Ce samedi 28 décembre, le CIRD vous attend pour célébrer le dernier week end lecture initié par Mlle Khadidiatou Kouboura Baldé. Un espace agréable, des lectrices et lecteurs loin de leurs smartphones, une idée qui s’impose de plus en plus dans l’espace littéraire et culturel guinéen. Comme à l’accoutumé, nous vous attendons avec un plaisir toujours renouvelé.

 

APPEL A COMMUNICATION POUR LA JOURNEE D’ETUDE 3SG : DELAI, LE 31 DECEMBRE 2019

Appel à communication pour la journée d’étude des Séminaires Sciences Sociales Guinée (3SG)

Discussion de travaux d’étudiants

Destinataires : étudiants de sciences sociales niveau master ou doctorat

Dans le cadre des activités du 3SG nous proposons d’organiser une discussion des travaux d’étudiants. Pour cela nous demandons aux étudiants souhaitant voir leurs travaux discutés de bien vouloir soumettre aux coordinateurs du 3SG un projet de communication (résumé). Les propositions seront évaluées collectivement et 7 d’entre-elles seront retenues pour la journée d’étude.

Les auteurs des présentations retenues seront alors invités à envoyer le texte de leur présentation (5 pages minimum – 10 pages maximum, police calibri, taille 12, interligne 1,5, marges normales) au plus tard une semaine avant la journée d’étude. Chaque texte sera étudié par un discutant avant la journée d’étude pour nourrir la discussion des travaux lors de leur présentation.

Date de limite d’envoi des résumés : 31 décembre 2019

Date de communication des résumés sélectionnés : 8 janvier 2020
Journée d’étude : dernière semaine de février 2020

Envoi des résumés :
abdou.ndao@cirdguinee.org; curtismarie3@gmail.com; ramadan.diallo@cirdguinee.org; moustaphadiop@uglcs.org; frederic.lemarcis@ird.fr

Format de la journée
Matin : 10h-12h
2 présentations de 20 min, 2 discussions de 20 min, 2 débats de 10 min avec la salle, une pause de 20 min (2 heures)
Après-midi : 13h-16h
3 présentations de 20 min, 3 discussions de 20 min, 3 débats de 10 min avec la salle, une pause de 20 min soit 170 min (2 heures trente).
Contenu du résumé
(Trois pages maximum +, police calibri, taille 12, interligne 1,5, marges normales)
Page 1 :
Nom, Prénom
Indiquer le diplôme préparé et le nombre d’année d’inscription dans le diplôme
Indiquer le nom du directeur du mémoire ou de la thèse
Titre du travail
Page 2
Question : en cinq à 10 lignes présentez la question que vous souhaitez traiter dans votre communication. Il peut s’agir de la question générale de votre projet ou d’un aspect de votre travail (un chapitre de thèse ou de master par exemple).
Méthode : décrivez en 5 lignes à 10 lignes la méthode spécifique mise en place pour répondre à la question que vous posez. Il ne s’agit pas simplement de revendiquer « observation participante » ou « entretiens » mais d’expliquer vos choix méthodologiques en fonction de votre question.
Problématique : en 10 à 20 lignes présentez comme vous répondez à la question en discutant données de terrain et littérature et en présentant votre argument.

SEMINAIRE SCIENCES SOCIALES GUINEE (3SG) : RDV LE 8 JANVIER 2020 AU LASAG UGLC/S-C

Séminaire 3SG
Séminaire Sciences Sociales – Guinée
Chaque premier mercredi du mois de 10h à 12h
Alternativement au CIRD et au LASAG

Coordination : Dr. Ramadan Diallo, Abdou Ndao (CIRD), Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG)

Mercredi 8 janvier 2020

10h à 12h

UGLS de Sonfonia

« Je ne vole pas, je ne mens pas, je coupe ! » Les paradoxes de l’enfermement de femmes pour cause d’excision au Burkina Faso.

 Frédéric Le Marcis, anthropologue

CERFIG – IRD

Discutant

Marie Yvonne Curtis (LASAG)

Au Burkina Faso en 2016, le taux d’incarcération des femmes est de 1.7%, pour une population carcérale de 7 670 détenus. Malgré leur faible poids démographique au sein de la population carcérale, les femmes font l’objet d’une attention spécifique de la part des travailleurs sociaux, des organisations confessionnelles, des ONG. Deux arguments principaux sont avancés par l’ensemble des acteurs du monde carcéral pour justifier ce traitement : le fait qu’elles soient souvent accompagnées d’enfants ainsi que leur condition de femme qui impose une hygiène stricte (menstruation).

Dans la société burkinabè, les femmes sont en effet pensées à la fois responsables de l’éducation des enfants et potentiellement polluantes ce qui justifient de meilleures conditions de détention. Ces deux arguments sont également avancés pour justifier la pratique de l’excision, pratique criminalisée depuis l’accession de l’ancienne colonie française à l’indépendance.

Dans cette communication, on discutera de ce paradoxe à partir d’une étude de cas consacrée à l’incarcération dans la Maison d’Arrêt et de Correction de Ziniaré d’une quinzaine de membres d’une même parentèle, tous accusés d’avoir organisé l’excision de deux jeunes filles de leur famille. La tension entre une incarcération légale (quoique peu pratiquée) et une pratique considérée juste parce qu’inscrit dans la coutume (l’excision) sera décrite via l’analyse des interprétations de l’incarcération recueillies auprès des multiples acteurs de la scène (détenus, agents pénitentiaires et acteurs de la justice). La peine apparaît comme une injustice, lecture renforcée par un contexte post-renversement de l’ancien président Blaise Compaoré conduisant les personnes originaires de la région de l’ancien président (Ziniaré) à comprendre leur interpellation comme une vengeance politique.

PROJET TICE EN GUINEE : CIRD-ISFAD EN REUNION D’HARMONISATION METHODOLOGIQUE

La réunion d’harmonisation scientifique du projet de recherche portant sur les TICE en Guinée : usages pour de meilleures pratiques en enseignement-apprentissage et en formation se poursuit au CIRD. Dirigée par Pr Saliou Diallo, directeur de l’Institut Supérieur de Formation à Distance de Guinée (ISFAD – https://www.isfad-gn.org/), l’équipe de recherche est composée, de linguistes, sociologues, démographes, statisticiens, d’administrateurs, de spécialiste de sciences politiques…D’une durée de 1 an, le projet TICE est financé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (https://www.auf.org/) dans le cadre du projet Apprendre (https://apprendre.auf.org/). Le Consortium CIRD-ISFAD a été retenu parmi les 152 projets soumis par différentes structures de recherche à travers l’Afrique.

WEEKENDS-LECTURE : PASSONS NOS WEEK-ENDS A LIRE

Le 21 décembre, Weekends-Lecture a tenu sa deuxième séance de lecture au CIRD, le dixième depuis le début de cette aventure. Le concept prend racine et donne de plus en goût aux lectures. Weekends-lecture qui se déroule tous les samedis à partir de 15heures est une séance de 2heures de lecture loin du smartphone, considéré comme un élément perturbateur qui empêche la concentration pour une lecture compréhensive.

La séance du 21 décembre avait comme invité spécial El Hadj Amadou Lamarana Diallo, auteur de Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée, paru en 2019 chez Publibook, et par ailleurs le chef du Département Recherche au Centre International de Recherche et de Documentation. Une occasion de partager le contenu de son œuvre avec la soixantaine de participants, tous jeunes.

 

 

 

DÉDICACE : GUINÉE – LES GRIMACES D’UNE INTELLIGENTSIA DIVISÉE DE EL HADJ LAMARANA DIALLO

Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée (2019, Publibook), c’est le titre du 1er l’essai de El Hadj Lamarana DIALLO, socio-démographe et chef du département Recherche du CIRD. L’œuvre a été présentée au public le 21 décembre au CIRD et l’événement a mobilisé famille, amis, collègues, politiques, écrivains, hommes de médias. Dans son livre, l’auteur, en tant qu’acteur, se sert de ses souvenirs pour évoquer la Guinée indépendante et les faillites des intellectuels guinéens.

Photo de famille

L’auteur résume son livre ainsi qu’il suit : En 1958, « la Guinée demande et obtient de la France coloniale, « la liberté dans la pauvreté ». Elle ne voulait pas de « l’opulence dans l’esclavage ». Elle est aussitôt confrontée aux réalités du monde : tout ce que ce « monde compte d’impérialisme s’abat sur elle ». Son État aura tout essayé sans succès remarquables : révolution, redressement, transition, changement. C’est la marche historique d’une contrée singulière traînée par une mondialisation impitoyable. Après la brutale rupture d’avec la France, l’intelligentsia nationale s’est-elle contentée de jouer le jeu autour des chefs suprêmes sans pouvoir traduire leurs visions en projets porteurs d’avenir ? Chefs et collaborateurs ont-ils réussi l’édification de systèmes de gestion favorables à la production cordonnée de résultats de développement ? Il reste à l’intelligentsia nationale de prendre conscience de cette marche chaotique et d’avoir l’ambition commune de relever le défi majeur du redressement. À quand surviendra ce sursaut national ? L’expérience du passé et des hommes de ce pays donne une densité de plus en plus énorme à cette question et de plus en plus de sens à chacun des témoignages qui forment ce livre ».