Le CIRD vous propose des animations et des formations thématiques:

  • Méthodologie de recherche
  • Pédagogie de l’enseignement
  • Conception et gestion de projet
  • Techniques managériales
  • NTIC
  • Initiation aux langues et cultures locales
  • etc…

LE SEMINAIRE SCIENCES SOCIALES GUINEE (3SG) TIENT SA TROISIEME SESSION AU CIRD

 Séminaire 3SG

Séminaire Sciences Sociales – Guinée

Chaque premier mercredi du mois de 10h à 12h

Alternativement au CIRD et au LASAG

Coordination : Dr. Ramadan Diallo, Abdou Ndao (CIRD), Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG)

Mercredi 4 décembre 2019

10h à 12h

Salle de conférence du CIRD

Identités culturelles en Guinée Bissau, en Gambie et au Sénégal : approches croisées et enseignements méthodologiques

 Abdou Ndao, anthropologue

Directeur exécutif du CIRD

Discutant

Moustapha Keïta Diop (LASAG)

Comment produire du SENS en combinant l’anthropologie, la photographie et le stylisme ? C’est le projet de trois spécialités pour saisir la complexité des identités culturelles au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau. A travers un parcours initiatique le long des peuples tenda (sud-est du Sénégal) jusqu’aux confins des iles bijagos (Guinée Bissau) en passant par les ajamaat/floupès (Basse Casamance, Sud de la Gambie, Guinée Bissau), ce projet décrit la complexité des rites initiatiques et des fonctions sociales des fétiches, des systèmes de gouvernance locale et traditionnelle, des royautés encore vivaces…Il bat en brèche des préjugés et stéréotypes encore vivaces dans les imaginaires de peuples considérés comme minoritaires.

Pendant plus de 7 ans, trois chercheurs (Abdou Ndao (anthropologue) , Matar Ndour (photographe) et Ramatoulaye Cissokho (styliste) poursuivent leurs itinéraires pour mieux saisir du sens dans des contextes de collaboration assumée mais parfois d’hostilité dissimulée voire explicite. Les enseignements méthodologiques sont divers. Ils vont des négociations et renégociations permanentes que le terrain impose aux chercheurs. Le sacré et le profane restent encore des espaces délimités qu’il faut négocier au gré des humeurs ou principes des peuples. Face à l’inaccessibilité des espaces ou interstices ou grappes les chercheurs déploient des stratégies spécifiques qui sont-elles mêmes en permanents réajustements. Du coup l’anecdotique devient du sens car il permet de mesurer les décalages épistémologiques et épistémiques entre les chercheurs et les peuples. Enfin, ce projet déconstruit les espaces et les lieux qui se révèlent dans leur cohérence culturelle et cultuelle. Entre le Sénégal, la Guinée, et la Gambie se jouent des similitudes et des différences enrichissantes.

Comment l’anthropologie, la photographie et le stylisme arrivent-ils à COMPARER ? Comment éviter les essentialismes ethno-photo-stylistiques qui caricaturent les complexités et expressions culturelles de ces peuples ? Sommes-nous méthodologiquement préparés à y faire face ? Quelles parties des mystères arrivons nous à percer ?

Le communiquant invite l’auditoire à visiter le site www.ndukur.com où il pourra consulter ses travaux.

Crédit photo : Matar Ndour

LE CIRD APPORTE SA CONTRIBUTION A L’EXPOSITION UNIVERSELLE DUBAI 2020

Une réunion de travail a regroupé ce lundi 18 novembre dans nos locaux le CIRD et les organisateurs de l’Exposition Universelle qui se tiendra à Dubaï en octobre 2020. Dans le site de l’exposition, on peut y lire les objectifs et enjeux de cette exposition : http://www.guineaexpo2020.com

« GUINÉE PAYS DES EAU-PORTUNITÉS

Située sur la côte ouest africaine, la Guinée est un pays aux paysages d’une beauté à couper le souffle, à la population chaleureuse et à la culture riche et diverse. Avec une population à majorité jeune de 12 millions d’habitants, le pays est engagé dans une dynamique pour assurer son développement durable et un niveau de vie meilleur pour tous ses citoyens. La participation à l’Exposition Universelle de Dubaï en 2020 est une plateforme idéale pour permettre à la Guinée de briller sur la scène internationale. Avec plus de 192 pays participants et 25 millions de visiteurs attendus, l’Expo de Dubaï en 2020 sera la plus grande à date. La Guinée se représentera sous le thème « développement durable et renouvellement urbain axé sur l’eau » mettant en avant la particularité de ce beau pays bercé par l’eau sous toute ses formes. De la côte atlantique et ses plages de sables fin et mangroves protectrice de la biodiversité, au pays profond source de rivières et au littoral creusé par des milliers de cours d’eau ; l’eau joue un rôle primordial en Guinée.

A Dubaï la Guinée invitera le monde à

: PUISER A LA SOURCE »

Le CIRD apportera sa contribution à cette ambitieuse exposition en mettant à la disposition du comité national d’organisation plusieurs ressources archivistiques de premier plan sur l’histoire de la Guinée de 1893 à 1960.

 

FORMATION SUR LES REGLES D’ECRITURE D’UN BILLET DE BLOG POUR LES FILLES

Ce samedi 16 novembre, se tient dans nos locaux une formation sur les règles d’écriture d’un billet de blog. Elle réunit en ce moment une vingtaine de jeunes filles (les hommes étant des observateurs) et s’inscrit dans le cadre d’un concours lancé par la Banque mondiale et dénommé #Blog4Dev. La formation est assurée par M. Alimou Sow, communicant, blogueur, écrivain et lauréat du Premier Prix littéraire Williams Sassine édition 2018, organisé par le CIRD.

 

 

 

LE CIRD EQUIPE ET MODERNISE LE BUREAU DE SON POINT FOCAL A L’UNIVERSITE DE SONFONIA

Dans le cadre de son plan stratégique quinquennal 2019-2023, le CIRD accorde une attention spéciale à son développement institutionnel inscrit parmi les 3 axes stratégiques prioritaires. Au terme d’un accord qui date de plus de 2 ans et réactualisé en fin septembre de cette année par une Convention de partenariat, l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLCS/Sonfionia) avait déjà concédé au CIRD la mise à disposition d’un bureau-point focal et dès que possible une salle adéquate pour que le CIRD y installe une bibliothéque universitaire.

De gauche à droite Thierno Oumar Diallo (Direction exécutive CIRD) et Mamadou Alpha Barry (point focal Sonfonia/CIRD)

Fidèle à ses engagements, le CIRD a équipé ce 14 novembre 2019, en matériels informatiques, le bureau de son point focal géré par M. Mamadou Alpha Barry. Ces équipements vont permettre au CIRD de disposer d’un local de travail fonctionnel en attendant les délibérations de l’Assemblée de l’université pour nous octroyer une salle pouvant abriter une vraie bibliothèque qui sera financée par notre Centre.

 

LANCEMENT DU PROGRAMME « METHODES ET METHODOLOGIES INNOVANTES EN AFRIQUE » POUR LES DOCTORANTS

Dans le cadre de son programme stratégique quinquennal, le CIRD a prévu en relation avec les universités et établissements d’enseignement publics et privés des séries de séminaires méthodologiques en vue de renforcer les capacités scientifiques des doctorants et étudiants en Master. En effet parmi les thématiques prioritaires de recherche mentionnées au 4.2. dudit plan, il est mentionné au 4.2.1. les méthodes et méthodologies innovantes en Afrique.

En partenariat avec l’Ecole Doctorale des Sciences Humaine et Sociales de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia (UGLCS), le CIRD a requis les compétences d’un formateur pour renforcer les capacités de ces jeunes chercheurs en analyse qualitative appliquée en informatique. Ce séminaire sera une occasion pour se familiariser avec les outils numériques appliqués ainsi que les pré-réquis épistémogiques de l’analyse quantitative. Il regroupera une trentaine de doctorants de différents profils discplinaires. Il se tiendra à l’Ecole doctorale de l’UGLCS du 25 au 29 novembre 2019 pour une durée de 30 heures. 

Le CIRD organisera sous peu un autre séminaire destiné aux étudiants en Master courant décembre sur le même thème, sans compter d’autres formations sur l’écriture scientifique, l’analyse quantitative appliquées…Ces séminaires sont le prolongement opérationnel d’une convention de partenariat signée entre le CIRD et l’UGLCS le 26 septembre 2019.

Le CIRD, un instrument au service de la recherche scientifique pour autonomiser les compétences des chercheurs.

PROJET DE RECHERCHE CIRD-ISFAD-AUF SUR LES TICE EN GUINEE : L’EQUIPE EN CONCLAVE

Ce mercredi 13 novembre 2019 se tient dans les locaux du CIRD la troisième reunion d’harmonisation méthodologique et de mise en route du projet de recherche portant sur le thème : Les TICE en Guinée : Usages pour de meilleures pratiques en Enseignement-Apprentissage et en Formation. Ce Consortium (CIRD-ISFAD) a été retenu par le projet APPRENDRE de l’AUF parmi les 152 projets soumis à travers l’Afrique. Ce projet de recherche est coordonné par Pr Saliou Diallo, directeur général de l’Institut Supérieur pour la Formation à Distance (ISFAD) basé en république de Guinée.

CNFPCE ET CIRD POUR OPERATIONNALISER LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Ce mardi 12 novembre 2019, Dr Ramadan Diallo, directeur exécutif adjoint, administrateur principal des programmes du CIRD accompagné de M. Mamadou Dian Diallo et M. Fassou Mathias Nyekoya respectivement assistant des départements recherche et bourses et formation ont rencontré la direction du Centre National de Formation et de Perfectionnement des Cadres et Elus Locaux à leur siège (CNFPCE). Les échanges ont tourné autour de l’opérationnalisation de la convention de partenariat signée en juin dernier. Des projets communs ont pu être identifiés et prochainement, les deux institutions travailleront au montage desdits projets et à leur mise en oeuvre.

LE 3SG TIENT SA DEUXIÈME SÉANCE

Comme prévu, le 3SG (Séminaire Sciences Sociales de Guinée) a tenu sa deuxième séance, cette fois-ci dans les locaux du LASAG (Laboratoire d’analyse socio-anthropologique de Guinée), à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia.

La séance, animée par Dr Marie Yvone Curtis, a connu la présence de nombreux étudiants en situation de Master, des enseignants-chercheurs de Sonfonia et d’autres institutions d’enseignements et de recherche.

De G à D, Pr Moustaphe DIOP de LASAG, Dr Ramadan DIALLO du CIRD, Pr Le MARCIS de IRD CERFIG et Dr Marie Yvone Condé de LASAG MASDEL

Les débats ont essentiellement tourné autour du livre de Dr Marie Yvone Curtis intitulé ETHNO-ESTHETIQUE BAGA : Témoins, Témoignages et Alternatives. Dont voici une résumé préparé à l’occasion : « L’ouvrage « Baga, Vision d’Afrique » paru en septembre 2018 permet à l’auteur de révéler au lecteur toute la créativité passée et présente des artistes Baga qui ont produit des œuvres majeures, caractéristiques de la région côtière de Guinée.

Pour étudier cet art, il a été fait appel à une approche plurielle basée sur l’esthétique (l’art comme témoin d’un contexte culturel et symbolique) et l’ethnologie pour recueillir les témoignages des Baga eux-mêmes sur leurs arts.

L’art Baga mérite de SURVIVRE, de vivre pleinement pour célébrer le passé, jouir du présent, construire l’avenir tout en restant ancré dans ses sources. Mais quelles alternatives proposer pour que cet art retrouve toute sa vitalité dans un monde en pleine mutation sociale ? »

Rappelons que ces séminaires se tiendront le 1er mercredi de chaque mois rotativement entre le CERFIG-CIRD-LASAG-MASDEL de 10h à 12h ou de 14h à 16h.

Ce cycle de séminaire scientifique est une initiative coordonnée par Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG), Dr Ramadan Diallo (CIRD) et chercheurs nationaux et internationaux. L’objectif de ce séminaire est de soutenir un espace de présentation et de discussion des travaux de sciences sociales développés en ou sur la Guinée. Ce cycle de séminaires est ouvert aux étudiants à partir du master et aux chercheurs de toute institution et discipline des sciences sociales.

Il consiste :

– En la présentation par un chercheur confirmé ou d’un étudiant d’une recherche en cours de réalisation (il peut donc s’agir d’un projet de master) (30 min).

– D’une discussion du projet par un discutant ayant au préalable reçu le texte de la présentation (30 min).

– D’un débat avec la salle (1h).

Il se veut un lieu de discussion bienveillante mais sérieuse de travaux, favorisant à la fois l’apprentissage de la recherche par la recherche et la présentation de l’actualité de la recherche menée en Guinée et au-delà.

Le prochain aura lieu Mercredi 4 décembre

CALL CONFERENCE ENTRE LE CIRD ET LE COMITE INTERNATIONAL JOSEPH KI-ZERBO (BURKINA FASO)

Ce 24 octobre 2019, le CIRD (république de Guinée) conduit par son directeur exécutif, M. Abdou Ndao et le Comité International Joseph Ki-Zerbo (Burkina Faso) dirigé par Dr Lazare Ki-Zerbo, vice-président ont eu une séance de travail téléphonique. L’objectif était de prospecter les possibles pistes de collaboration institutionnelle et scientifique. Les deux structures se sont accordées sur le principe d’un projet de Convention pour fixer le cadre normatif de collaboration. Fidèles à leurs visions panafricanistes, les deux structures ont exprimé fortement leurs volontés scientifiques de développer deux questions majeures :

  1. La circulation des savoir endogènes en Afrique et plus globalement sur les humanités africaines
  2. Les transitions démocratiques et les questions de sécurité dans le Sahel.

Deux questions qui feront l’objet d’une opérationnalisation qui sera à l’etude.

NOTRE NOUVELLE ASSISTANTE EXECUTIVE BILINGUE EST ARRIVEE !!!

Mme Sianea Guilavogui, notre nouvelle assistante exécutive bilingue a pris service ce 22 octobre 2019. Recrutée au bout d’un processus de selection transparent et rigoureux, elle appuiera la direction exécutive à mieux professionnaliser notre gouvernance administrative, la traduction, l’interprétariat.

Bienvenue à Mme Guilavogui