NOTRE ASSISTANTE EXECUTIVE BILINGUE NOUS DIT AU-REVOIR…

Mlle Djenaba Bah, notre assistante exécutive bilingue (anglais et français) nous dit « au-revoir » pour poursuivre sa formation à l’étranger. Djenaba va nous manquer. Elle fut une collaboratrice d’une grande efficacité et d’une discipline institutionnelles reconnues par ses responsables. Le CIRD lui souhaite bon vent et du succès pour ses nouvelles aventures professionnelles.

LES TRAVAUX DE LA COMMISSION DES BOURSES MASTER CIRD EDITION 2019-2020 EN COURS…

Ce samedi 12 octobre 2019, la commission scientifique pour l’octroi des bourses CIRD, édition 2019-2020 est en conclave pour désigner les lauréats. Sous la présidence de M. Abdou Ndao, directeur exécutif, la commission a enregistré la participation de :

  • Pr Selly Camara, conseiller scientifique du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS)
  • Pr Kadidiatou Lamarana Bah, membre du conseil scientifique du CIRD
  • Pr Mohamed Lamine Keita, directeur Ecole doctorale de CERESCOR
  • Dr Mamadou Gando, directeur Ecole doctorale Sciences Sociales Université Sonfonia
  • Le secrétariat était assuré par M. Mathias Nykoya, assistant au département bourses et formations du CIRD.

Elle publiera après les vérifications d’usage et les auditions imminentes les résultats définitifs sur nos différents sites d’informations. Le projet Bourses du CIRD est une initiative qui vise à appuyer financièrement les étudiants en Master et à renforcer par des projets formatifs leurs capacités scientifiques tout au long de leur cycle.

Le CIRD dans ce sillage initiera un autre projet pilote de bourses destinées aux doctorants.

NOUVELLE PUBLICATION – « GUINEE : LES GRIMACES D’UNE INTELLIGENTSIA DIVISEE » DE AMADOU LAMARANA DIALLO

Notre collègue Amadou Lamarana Diallo, par ailleurs chef du département recherche du CIRD, vient de publier (Publi-book) un livre intitulé : Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée. 

RESUME : 

En 1958, la Guinée demande et obtient de la France coloniale, « la liberté dans la pauvreté ». Elle ne voulait pas de « l’opulence dans l’esclavage ». Elle est aussitôt confrontée aux réalités du monde : tout ce que ce « monde compte d’impérialisme s’abat sur elle ». Son État aura tout essayé sans succès remarquables : révolution, redressement, transition, changement. C’est la marche historique d’une contrée singulière traînée par une mondialisation impitoyable. Après la brutale rupture d’avec la France, l’intelligentsia nationale s’est-elle contentée de jouer le jeu autour des chefs suprêmes sans pouvoir traduire leurs visions en projets porteurs d’avenir ? Chefs et collaborateurs ontils réussi l’édification de systèmes de gestion favorables à la production cordonnée de résultats de développement ? Il reste à l’intelligentsia nationale de prendre conscience de cette marche chaotique et d’avoir l’ambition commune de relever le défi majeur du redressement. À quand surviendra ce sur-saut national ? L’expérience du passé et des hommes de ce pays donne une densité de plus en plus énorme à cette question et de plus en plus de sens à chacun des témoignages qui forment ce livre. 

 AUTEUR :

Né à Fello Bané, un village des massifs montagneux de Ninguélandé, Pita, préfecture du Fouta central en Guinée, Amadou Lamarana Diallo est sociologue et démographe. Enseignant-chercheur, il porte un grand intérêt aux débats politiques et publie régulièrement des articles de presse sur l’actualité de son pays. Dans ce livre, il a voulu présenter un condensé de témoignages sur les tâtonnements des élites guinéennes en matière de développement économique et social.

 

LE CIRD APPUIE LES ECOLES PRIMAIRES DE DALABA, MOYENNE GUINEE EN FOURNITURES SCOLAIRES

M. Abdourahmane Pellel Diallo, responsable du département documentation et archive, au nom du CIRD, a offert un lot de fournitures scolaires à l’Association des ressortissants de Dalaba en moyenne Guinée, région de Mamou. Les lots ont été réceptionnés par son président M. Bachir Diallo. Un geste qui fait suite à celui de l’Association Dalaba qui a offert récemment un lot d’ouvrages scientifiques de haute portée à notre Centre de documentation.

SEMINAIRE SCIENCES SOCIALES GUINEE (3SG) : AU COEUR DES DISPOSITIFS DE DECONSTRUCTION DE L’ANTHROPOLOGIE DE LA SANTE

Ce premier séminaire qui s’est déroulé ce 09 octobre 2019 au CIRD a regroupé une trentaine d’étudiants en Master et de chercheurs venus discuter de la présentation du Pr Frédéric Le Marcis de l’IRD-CERFIG portant sur le thème : : « Immunisation sociale : Penser la preparadness avec la population ». Une approche basée sur l’anthropologie de la santé qui a permis de camper le contexte historique de Ebola, de la santé globale et des postures liées à la « preparadness » comme double instrument de préparation ou d’anticipation humanitaire et sécuritaire. Est il pertinent d’envisager ce contexte global de santé sans les populations ? Non estime Pr Le Mercis qui en a profité pour retracer un pan de l’histoire des maladies en Guinée sur la base des archives consultées. Une approche de déconstruction des impensés au triple niveau des amnésies, faux-semblants et de l’histoire des hommes et des virus. Globalement, Pr Marcis estime que les histoires ne sont pas vierges, bien au contraires les « communautés » plurielles ont toujours eu des dispositifs de prise en charge des maladies que les nouvelles logiques de « preparadness » semblent oublier ou négliger. Une occasion pour le CIRD de magnifier cette initiative scientifique qui sera institutionnalisée. Plusieurs questions méthodologiques furent posées par les étudiants qui se sont félicités de cette session formative de renforcement de leurs capacités scientifiques.

Prochain séminaire le mercredi 6 novembre 2019 qui sera introduit par Dr Marie Yvonne Curtis : « Art’ernatives : Quand art rime avec Responsabilité sociale »

A titre de rappel, ce cycle de séminaire scientifique est une initiative coordonnée par Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG), Dr Ramadan Diallo (CIRD) et chercheurs nationaux et internationaux. L’objectif de ce séminaire est de soutenir un espace de présentation et de discussion des travaux de sciences sociales développés en ou sur la Guinée. Ce cycle de séminaires est ouvert aux étudiants à partir du master et aux chercheurs de toute institution et discipline des sciences sociales.  

Il consiste : 

En la présentation par un chercheur confirmé ou d’un étudiant d’une recherche en cours de réalisation (il peut donc s’agir d’un projet de master) (30 min).

D’une discussion du projet par un discutant ayant au préalable reçu le texte de la présentation (30 min).

D’un débat avec la salle (1h).

 Il se veut un lieu de discussion bienveillante mais sérieuse de travaux, favorisant à la fois l’apprentissage de la recherche par la recherche et la présentation de l’actualité de la recherche menée en Guinée et au-delà. 

Programme provisoire

 1.      Mercredi 9 octobre : Pr Frédéric Le Marcis « Immunisation sociale : Penser la preparadness avec la population »

2.      Mercredi 6 novembre : Dr Marie Yvonne Curtis : « Art’ernatives : Quand art rime avec Responsabilité sociale »

3.      Mercredi 4 décembre : Chercheur CIRD

4.      Mercredi 8 janvier 2020 : Pr Ramon Sarro

5.      Mercredi 5 février 2020 : Pr Moustapha Keïta-Diop : « Monopole foncier de l’Etat et droits fonciers des communautés dans les zones minières »

6.      Mercredi 4 mars 2020 : Abdou Ndao, Directeur exécutif du CIRD : « Introduction à la question des identités culturelles en Afrique de l’Ouest à partir des données ethnographiques entre la Gambie, La Guinée-Bissao et le Sénégal

7.      Mercredi 1er avril 2020 : Dr Ramadan, Directeur exécutif adjoint et administrateur principal des départements : «Les enjeux liés à l’ethnicité en Guinée».

PROJET DE RECHERCHE SUR LES TICE EN GUINEE : ELABORATION DES OUTILS DE COLLECTES AU CIRD

Le Consortium de recherche CIRD/Institut Supérieur de Formation à Distance (ISFAD) en session de travail méthodologique pour la mise en oeuvre scientifique du projet de l’AUF/APRRENDRE portant sur le thème : Les TICE en Guinée : Usages pour de meilleures pratiques en Enseignement-Apprentissage et en Formation. Ce Consortium a été retenu par le projet APPRENDRE de l’AUF parmi les 152 projets soumis à travers l’Afrique.

SEMINAIRE SCIENCES SOCIALES-GUINEE (3SG) – « IMMUNISATION SOCIALE : PENSER LA PREPARADNESS AVEC LA POPULATION » AVEC LE PR LE MARCIS

Ces séminaires se tiendront chaque 2ième mercredi de chaque mois rotativement entre le CERFIG-CIRD-LASAG-MASDEL de 10h à 12h ou de 14h à 16h. Pour la première édition, c’est le CIRD  qui reçoit le « Séminaire Sciences Sociales – Guinée » le mercredi 09 octobre 2019 de 10 h a 12 h. Le sujet sera introduit par Pr Frédéric Le Marcis : « Immunisation sociale : Penser la preparadness avec la population ».

Ce cycle de séminaire scientifique est une initiative coordonnée par Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG), Dr Ramadan Diallo (CIRD) et chercheurs nationaux et internationaux. L’objectif de ce séminaire est de soutenir un espace de présentation et de discussion des travaux de sciences sociales développés en ou sur la Guinée. Ce cycle de séminaires est ouvert aux étudiants à partir du master et aux chercheurs de toute institution et discipline des sciences sociales.  

Il consiste : 

En la présentation par un chercheur confirmé ou d’un étudiant d’une recherche en cours de réalisation (il peut donc s’agir d’un projet de master) (30 min).

D’une discussion du projet par un discutant ayant au préalable reçu le texte de la présentation (30 min).

D’un débat avec la salle (1h).

 Il se veut un lieu de discussion bienveillante mais sérieuse de travaux, favorisant à la fois l’apprentissage de la recherche par la recherche et la présentation de l’actualité de la recherche menée en Guinée et au-delà. 

PROGRAMME PROVISOIRE

 1.      Mercredi 9 octobre : Pr Frédéric Le Marcis « Immunisation sociale : Penser la preparadness avec la population »

2.      Mercredi 6 novembre : Dr Marie Yvonne Curtis : « Art’ernatives : Quand art rime avec Responsabilité sociale »

3.      Mercredi 4 décembre : Chercheur CIRD

4.      Mercredi 8 janvier 2020 : Pr Ramon Sarro

5.      Mercredi 5 février 2020 : Pr Moustapha Keïta-Diop : « Monopole foncier de l’Etat et droits fonciers des communautés dans les zones minières »

6.      Mercredi 4 mars 2020 : Abdou Ndao, Directeur exécutif du CIRD : « Introduction à la question des identités culturelles en Afrique de l’Ouest à partir des données ethnographiques entre la Gambie, La Guinée-Bissao et le Sénégal

7.      Mercredi 1er avril 2020 : Dr Ramadan, Directeur exécutif adjoint et administrateur principal des départements : «Les enjeux liés à l’ethnicité en Guinée».

LE CIRD ET L’UNIVERSITE DE SONFONIA SIGNENT UNE CONVENTION DE PARTENARIAT SCIENTIFIQUE

Le Recteur Bah et le Directeur exécutif du CIRD échangent la Convention signée en présence des deux délégations respectives

Une délégation du CIRD conduite par Mme Safiatou Diallo, fondatrice et présidente du CA s’est rendue ce jeudi 26 septembre 2019 à l’Univsersité Général Lansana Conté de Sonfonia. Elle fut reçue par le Pr Ahmadou Oury Koré Bah, Recteur accompagné du Pr Kefin Condé, vice-recteur en charge des études et de son conseiller Pr Aly Badra Sylla.

A cette occasion, M. Abdou Ndao, Directeur exécutif du CIRD et le Recteur Bah ont signé une convention de partenariat scientifique. Cette Convention définit les termes de la collaboration institutionnelle et scientifique entre nos deux institutions. Plusieurs domaines sont listés parmi lequels le recherche, la documentation, la formation scientifiques.

VIDEO : PRIX SASSINE EDITION 2020 : LE SENS D’UN PRIX ET L’URGENCE DE LE SOUTENIR

Le CIRD a lancé la seconde édition de son prix littéraire international dédié à Williams Sassine. Cette vidéo de 55 secondes décrit le sens de ce prix et l’urgence pour tous les militants de la recherche et de la littérature de le soutenir

 

 

BOURSE MASTER CIRD 2019-2020 : (PROGRAMME CLOTURE)

Conformément aux objectifs définis dans son plan stratégique quinquennal 2019-2023, le CIRD lance officiellement son programme de Bourses destinées aux étudiants de Master pour l’année académique 2019-2020. Pour sa phase pilote, ces bourses sont destinées aux établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES. Le CIRD a un projet d’extension de ces bourses progressivement aux autres pays africains. Aux côtés des bourses  Master, le CIRD lancera dès que possible le programme destiné aux doctorants.

APPEL A CANDIDATURES

————

BOURSES MASTER CIRD

Campagne 2019-2020

1- CONTEXTE

La recherche scientifique reste encore le maillon faible de l’enseignement supérieur guinéen.  La proportion d’étudiants de Master et de Doctorat est faible. A titre d’exemple, l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry (UGLC-SC), l’une des plus grandes institutions d’enseignement supérieur du pays, compte moins de 2% d’étudiants inscrits en deuxième et troisième cycles contre près de 8% dans certaines universités de la sous-région (Document de stratégie du MESRS, 2012). L’une des raisons qui expliquent ce retard tient à la faiblesse des ressources allouées aux études avancées. Dans son application en Guinée, le système LMD a créé des barrières qui freinent l’accès des diplômés de Licence aux cycles suivants de Master et Doctorat. Si pour réaliser une Licence dans l’enseignement supérieur public, il suffit de s’acquitter des droits d’inscription qui s’élèvent à quelques centaines de milliers de Francs guinéens, l’accès au Master est conditionné par le paiement en outre des droits de scolarité/frais de formation. Ces derniers sont évalués selon les disciplines et les spécialités de dix à plus de vingt millions de Francs guinéens. Au Doctorat, l’étudiant devra débourser jusqu’à quarante millions de Francs guinéens.

Par ailleurs, les programmes de deuxième et troisième cycles souffrent d’un déficit d’enseignants de rang magistral dans leur exécution. Les Professeurs d’universités et Maitres de conférences sont peu par rapport à la demande et l’accession des nouveaux diplômés au rang de Maitre-assistant reste encore timide. Le  grade d’Assistant qui était ouvert aux titulaires de Master et Maîtrise, lesquels pouvaient jusqu’à récemment accéder au grade de Maitre-assistant par l’ancienneté et les publications, était une solution transitoire pour faire face à l’insuffisance d’enseignants dans le supérieur. De même l’exécution des programmes du deuxième et du troisième cycles par des missions d’enseignement effectuées par des enseignants visiteurs venant de la sous-région, de la France ou du Canada s’inscrit dans ces solutions alternatives. Elles confèrent sans doute une certaine qualité aux formations mais se révèlent couteuses et incapables d’absorber le déficit.

C’est dans ce contexte que pour contribuer au renforcement des capacités de recherche scientifique des étudiants, le Centre International de Recherche et de Document (CIRD), à travers son département Bourses et Formation, lance un programme de Bourses de Master en Master. Ce programme apporte aux bénéficiaires un appui financier et d’encadrement pédagogique tout au long de leur cycle de formation en Master : ateliers méthodologiques, écriture scientifique, projets de mémoire et d’investissement pratique sur les terrains de recherches, etc.

2- MODALITES DE LA BOURSE

  • 1. Niveau : Master (système LMD).
  • 2. Nombre : 3 Bourses à attribuer ;
  • 3. Début : Fin Octobre 2019 ;
  • 4. Durée : 2 ans, soit 24 mois maximum.
  • 5. Bénéficiaires : étudiants guinéens souhaitant suivre une formation en Master;
  • 6. Hauteur de la Bourse : 25 à 35 millions de Francs Guinéens sur les deux ans.
  • 7. Domaines/disciplines : Sciences humaines et sociales (Droit, Economie, Sociologie, Sciences politiques, Histoire, Anthropologie, Philosophie, Sciences de l’Education, Sciences du Langage, etc.).
  • 8. Axes thématiques prioritaires de la recherche

–          Archives, patrimoines matériels et immatériels en Afrique

–          Migrations, mobilités internationales, emploi des jeunes

–          Gestions des Ressources naturelles minérales et environnementales

–          Citoyenneté, ethnicisme, liberté de la presse et démocratie

La dimension genre est vivement souhaitée dans la formulation des problématiques de recherche.

Voir le Règlement des bourses pour s’imprégner du narratif des différents axes de recherche.

  • 9.Etablissement d’inscription : les établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES.

3- DOSSIER A FOURNIR

  • 1. Copie de la pièce d’identité (carte d’identité ou passeport)
  • 2. Formulaire de demande de candidature complété;
  • 3. Lettre de motivation manuscrite décrivant le projet professionnel et d’études;
  • 4. Curriculum Vitae ;
  • 5. Copies légalisées des relevés de notes des trois précédentes années d’études
  • 6. Copie légalisée du dernier diplôme obtenu ;
  • 7. Projet de recherche en rapport avec l’un des axes thématiques (utiliser le modèle joint)
  • 8. Budget (utiliser le modèle joint)
  • 9. Tout justificatif de l’excellence du candidat (lettres de recommandation, attestations/certificats, distinctions, etc.).

4- CALENDRIER DE L’APPEL A CANDIDATURES

  • Ouverture de l’appel : semaine du 27 Août 2019 ;
  • Date limite de soumission du dossier : 30 septembre 2019  à minuit;
  • Publication des résultats : Semaine du 10 octobre 2019.

5- LIENS INDISPENSABLES