LE CIRD EN ANIMATION SCIENTIFIQUE A L’UNIVERSITE JULIUS NYERENE DE KANKAN EN HAUTE GUINEE

Après l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia Conackry (UGLC S-C) le 09 janvier 2020, le CIRD poursuit ses animations scientifiques à l’Université Julius Nyerere dans la période du 13 au 16 janvier 2020. Pr Odile Goerg, historoienne, professeure émérite des universités, Université de Paris, Paris Diderot, présidente du Conseil scientifique du CIRD animera des sessions méthodologiques sur les sources historiques et sur l’histoire du cinéma. Dans le même sillage, M. Abdou Ndao, directeur exécutif du CIRD, par ailleurs spécialiste de données animera des sessions sur l’analyse qualitative appliquée à l’informatique. Le CIRD aura des sessions de travail avec le Centre de documentation de l’UJNK pour explorer les opportunités de collaboration institutionnelle sur un projet de numérisation des archives de la haute Guinée. Ces activités sont le prolongement d’une convention de partenariat signée entre le CIRD et l’UJNK le 22 juin 2019.

RESUME DE LA CONFERENCE 3SG DU PR ODILE GOERG : INNOVER EN HISTOIRE DE L’AFRIQUE

Odile GOERG, Professeure émérite, Histoire de l’Afrique contemporaine
Univ. Paris Diderot-CESSMA; Présidente du Conseil Scientifique du CIRD 

« Innover en histoire de l’Afrique: quelles sources pour de nouvelles thématiques de recherche ? »

La conférence porte sur les changements récents à l’œuvre dans la recherche historique sur l’Afrique. En partant de sa propre expérience de chercheuse et d’enseignante et d’une approche mêlant « Biographie scientifique, choix méthodologiques et contexte historiographique » (I), Odile GOERG interroge les modifications apportées à la « Typologie des sources : quels changements? » (II) au cours des dernières décennies. L’on constate un élargissement de la gamme des sources mobilisées par les historiens : l’oralité englobe non seulement les traditions orales (réévaluées et revisitées d’ailleurs) mais aussi les chants ( de descendantes d’esclaves ; chansons populaires ; hymnes militants…), les témoignages oraux, les discours et slogans… L’iconographie est définitivement passée du statut d’illustration à celui de source dont l’analyse contextuelle doit être poussée, toute image étant porteuse d’informations factuelles et de représentations.

Quant aux objets, la recherche les met à contribution pour les faire parler. Finalement, l’écrit, qui était à la base de la démarche historique de l’école positiviste, se voit complété par des documents de plus en plus divers (lettres privées, presse, journaux intimes, cahier de paysans…) alors que la recherche exhume des auteur.es émanant des sociétés africaines (premiers scolarisés, lettrés en langues locales transcrites dans l’alphabet arabe ou latin…). Au final, autant, voire plus, qu’une inflexion donnée à de nouvelles thématiques, les historiens modifient leur regard sur des sources anciennes « Renouveler les approches via les sources » (III). Sont particulièrement étudiés : les mobilisations politiques, notamment sous l’angle du genre et des anonymes (et non des dirigeants) ; les sociabilités et les formes de loisirs (cinéma…) ; les représentations, les sensibilités et les émotions… Plus globalement le renouvellement des sources couplé à un changement de questionnement (regard) permet d’aborder de manière dynamique et renouvelé des thèmes anciens comme l’enseignement, la santé, les frontières…

3SG : INNOVER EN HISTOIRE DE L’AFRIQUE

« Innover en histoire de l’Afrique : quelles sources pour de nouvelles thématiques de recherche ? » Le thème a été développé ce jeudi 9 janvier à la bibliothèque américaine sise à l’Université de Sonfonia par Pr Odile GOERG, Professeure émérite d’histoire de l’Afrique contemporaine à l’Université de Paris, Paris Diderot, CESSMA (Centre d’étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques) et par ailleurs présidente du Conseil Scientifique du CIRD. Son intervention s’inscrit dans le cadre du 3SG (Séminaires des Sciences sociales de Guinée) qui a lieu le 1er mercredi de chaque mois depuis octobre dernier, sous la coordination : Dr. Ramadan Diallo, Abdou Ndao (CIRD), Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG).

Exceptionnellement cette session a été déplacée pour ce jeudi à cause du calendrier de l’intervenante. De nombreux enseignants-chercheurs, étudiants niveau doctorat et master, ont pris part à la rencontre, modérée par Pr Dian Chérif DIALLO, professeur d’histoire à l’UGLC de Sonfonia.

Pr Odile est longuement intervenue sur les sources (audiovisuelles, écrites, iconographiques), outils à la disposition de l’historien et a mis l’accent sur l’importance de savoir les interroger. Les étudiants en ont profité pour poser leurs préoccupations et obtenir des réponses. Madame Odile poursuit son séjour en Guinée et sera la semaine prochaine à l’Université de Kankan pour animer d’autres séminaires.

Le prochain 3SG aura lieu au CIRD le mercredi 5 février 2020 et sera animé par Pr Moustapha Keita DIOP qui parlera de ses travaux sur la gestion du foncier au Fouta.

SEMINAIRE 3SG : INNOVER EN HISTOIRE DE L’AFRIQUE : QUELLES SOURCES POUR DE NOUVELLES THEMATIQUES DE RECHERCHE

Séminaire 3SG
Séminaire Sciences Sociales – Guinée
Bibliothèque américaine, Université Général Lansana Conté – Sonfonia / Conakry

Coordination : Dr. Ramadan Diallo, Abdou Ndao (CIRD), Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG)

Jeudi 09  janvier 2020

10h à 13h

UGLS de Sonfonia

Thème : « Innover en histoire de l’Afrique: quelles sources pour de nouvelles thématiques de recherche ? »

 Pr Odile Goerg, Professeur émérite d’histoire de l’Afrique contemporaine

Présidente du Conseil Scientifique du CIRD 

Université de Paris, Paris Diderot, CESSMA (Centre d’étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques)

Modérateur

Pr Dian Chérif DIALLO, professeur d’histoire à l’UGLC de Sonfonia

FERMETURE DES LOCAUX DU CIRD : RENDEZ-VOUS LE 06 JANVIER 2020

Cher(e)s ami(e)s,

La direction exécutive vous informe que les locaux du CIRD seront fermés du mardi 31 décembre à partir de 12h30 au Dimanche 05 janvier 2020. La réouverture est prévue le lundi 06 janvier 2020 à partir de 8 heures. A titre exceptionnel, le CIRD recevra le samedi 04 janvier 2020 à partir de 15 heures le premier week-end lecture de la nouvelle année. Vous y êtes invité(e)s.

A l’aube de cette nouvelle année 2020, le CIRD vous souhaite une bonne et heureuse année 2020.

La Direction Exécutive

M. Abdou Ndao 

(VIDEO) ROADSHOW DE CONACRY PFAN-CIRD : UNE PARTICIPANTE S’EN FELICITE

Mme Fatoumata Bineta Barry, étudiante en télécommunication à l’Université Nongo de Conacry (UNC) livre ses appréciations sur le déroulement du roadshow

Ecoutez l’interview de Mme Barry, étudiante télécommunication UNC

Interview réalisée par M. Thierno Hassane Diallo, Chargé de communication CIRD

VIDEO : PRIX SASSINE EDITION 2020 : LE SENS D’UN PRIX ET L’URGENCE DE LE SOUTENIR

Le CIRD a lancé la seconde édition de son prix littéraire international dédié à Williams Sassine. Cette vidéo de 55 secondes décrit le sens de ce prix et l’urgence pour tous les militants de la recherche et de la littérature de le soutenir

 

 

BOURSE MASTER CIRD 2019-2020 : (PROGRAMME CLOTURE)

Conformément aux objectifs définis dans son plan stratégique quinquennal 2019-2023, le CIRD lance officiellement son programme de Bourses destinées aux étudiants de Master pour l’année académique 2019-2020. Pour sa phase pilote, ces bourses sont destinées aux établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES. Le CIRD a un projet d’extension de ces bourses progressivement aux autres pays africains. Aux côtés des bourses  Master, le CIRD lancera dès que possible le programme destiné aux doctorants.

APPEL A CANDIDATURES

————

BOURSES MASTER CIRD

Campagne 2019-2020

1- CONTEXTE

La recherche scientifique reste encore le maillon faible de l’enseignement supérieur guinéen.  La proportion d’étudiants de Master et de Doctorat est faible. A titre d’exemple, l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry (UGLC-SC), l’une des plus grandes institutions d’enseignement supérieur du pays, compte moins de 2% d’étudiants inscrits en deuxième et troisième cycles contre près de 8% dans certaines universités de la sous-région (Document de stratégie du MESRS, 2012). L’une des raisons qui expliquent ce retard tient à la faiblesse des ressources allouées aux études avancées. Dans son application en Guinée, le système LMD a créé des barrières qui freinent l’accès des diplômés de Licence aux cycles suivants de Master et Doctorat. Si pour réaliser une Licence dans l’enseignement supérieur public, il suffit de s’acquitter des droits d’inscription qui s’élèvent à quelques centaines de milliers de Francs guinéens, l’accès au Master est conditionné par le paiement en outre des droits de scolarité/frais de formation. Ces derniers sont évalués selon les disciplines et les spécialités de dix à plus de vingt millions de Francs guinéens. Au Doctorat, l’étudiant devra débourser jusqu’à quarante millions de Francs guinéens.

Par ailleurs, les programmes de deuxième et troisième cycles souffrent d’un déficit d’enseignants de rang magistral dans leur exécution. Les Professeurs d’universités et Maitres de conférences sont peu par rapport à la demande et l’accession des nouveaux diplômés au rang de Maitre-assistant reste encore timide. Le  grade d’Assistant qui était ouvert aux titulaires de Master et Maîtrise, lesquels pouvaient jusqu’à récemment accéder au grade de Maitre-assistant par l’ancienneté et les publications, était une solution transitoire pour faire face à l’insuffisance d’enseignants dans le supérieur. De même l’exécution des programmes du deuxième et du troisième cycles par des missions d’enseignement effectuées par des enseignants visiteurs venant de la sous-région, de la France ou du Canada s’inscrit dans ces solutions alternatives. Elles confèrent sans doute une certaine qualité aux formations mais se révèlent couteuses et incapables d’absorber le déficit.

C’est dans ce contexte que pour contribuer au renforcement des capacités de recherche scientifique des étudiants, le Centre International de Recherche et de Document (CIRD), à travers son département Bourses et Formation, lance un programme de Bourses de Master en Master. Ce programme apporte aux bénéficiaires un appui financier et d’encadrement pédagogique tout au long de leur cycle de formation en Master : ateliers méthodologiques, écriture scientifique, projets de mémoire et d’investissement pratique sur les terrains de recherches, etc.

2- MODALITES DE LA BOURSE

  • 1. Niveau : Master (système LMD).
  • 2. Nombre : 3 Bourses à attribuer ;
  • 3. Début : Fin Octobre 2019 ;
  • 4. Durée : 2 ans, soit 24 mois maximum.
  • 5. Bénéficiaires : étudiants guinéens souhaitant suivre une formation en Master;
  • 6. Hauteur de la Bourse : 25 à 35 millions de Francs Guinéens sur les deux ans.
  • 7. Domaines/disciplines : Sciences humaines et sociales (Droit, Economie, Sociologie, Sciences politiques, Histoire, Anthropologie, Philosophie, Sciences de l’Education, Sciences du Langage, etc.).
  • 8. Axes thématiques prioritaires de la recherche

–          Archives, patrimoines matériels et immatériels en Afrique

–          Migrations, mobilités internationales, emploi des jeunes

–          Gestions des Ressources naturelles minérales et environnementales

–          Citoyenneté, ethnicisme, liberté de la presse et démocratie

La dimension genre est vivement souhaitée dans la formulation des problématiques de recherche.

Voir le Règlement des bourses pour s’imprégner du narratif des différents axes de recherche.

  • 9.Etablissement d’inscription : les établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES.

3- DOSSIER A FOURNIR

  • 1. Copie de la pièce d’identité (carte d’identité ou passeport)
  • 2. Formulaire de demande de candidature complété;
  • 3. Lettre de motivation manuscrite décrivant le projet professionnel et d’études;
  • 4. Curriculum Vitae ;
  • 5. Copies légalisées des relevés de notes des trois précédentes années d’études
  • 6. Copie légalisée du dernier diplôme obtenu ;
  • 7. Projet de recherche en rapport avec l’un des axes thématiques (utiliser le modèle joint)
  • 8. Budget (utiliser le modèle joint)
  • 9. Tout justificatif de l’excellence du candidat (lettres de recommandation, attestations/certificats, distinctions, etc.).

4- CALENDRIER DE L’APPEL A CANDIDATURES

  • Ouverture de l’appel : semaine du 27 Août 2019 ;
  • Date limite de soumission du dossier : 30 septembre 2019  à minuit;
  • Publication des résultats : Semaine du 10 octobre 2019.

5- LIENS INDISPENSABLES

INITIATIVE CLIMAT AFRIQUE FRANCOPHONE (ICAF) AU CIRD POUR DISCUTER DU PROJET D’ENTREPREUNARIAT VERT EN GUINEE

La Direction exécutive du CIRD a reçu ce lundi M. Cécé Noël Kpoghomou correspondant Guinée et ancien lauréat de ICAF et M. Sékou Diallo qui reviennent de l’expédition de Mouhammedia au Maroc. C’était à l’occasion du forum régional de ICAF. Une visite mise à profit pour voir les modalités de faciliter la mise en place d’un projet d’entrepreunariat vert en Guinée par nos deux organisations.