VIDEO : PRIX SASSINE EDITION 2020 : LE SENS D’UN PRIX ET L’URGENCE DE LE SOUTENIR

Le CIRD a lancé la seconde édition de son prix littéraire international dédié à Williams Sassine. Cette vidéo de 55 secondes décrit le sens de ce prix et l’urgence pour tous les militants de la recherche et de la littérature de le soutenir

 

 

BOURSE MASTER CIRD 2019-2020 : (PROGRAMME CLOTURE)

Conformément aux objectifs définis dans son plan stratégique quinquennal 2019-2023, le CIRD lance officiellement son programme de Bourses destinées aux étudiants de Master pour l’année académique 2019-2020. Pour sa phase pilote, ces bourses sont destinées aux établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES. Le CIRD a un projet d’extension de ces bourses progressivement aux autres pays africains. Aux côtés des bourses  Master, le CIRD lancera dès que possible le programme destiné aux doctorants.

APPEL A CANDIDATURES

————

BOURSES MASTER CIRD

Campagne 2019-2020

1- CONTEXTE

La recherche scientifique reste encore le maillon faible de l’enseignement supérieur guinéen.  La proportion d’étudiants de Master et de Doctorat est faible. A titre d’exemple, l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry (UGLC-SC), l’une des plus grandes institutions d’enseignement supérieur du pays, compte moins de 2% d’étudiants inscrits en deuxième et troisième cycles contre près de 8% dans certaines universités de la sous-région (Document de stratégie du MESRS, 2012). L’une des raisons qui expliquent ce retard tient à la faiblesse des ressources allouées aux études avancées. Dans son application en Guinée, le système LMD a créé des barrières qui freinent l’accès des diplômés de Licence aux cycles suivants de Master et Doctorat. Si pour réaliser une Licence dans l’enseignement supérieur public, il suffit de s’acquitter des droits d’inscription qui s’élèvent à quelques centaines de milliers de Francs guinéens, l’accès au Master est conditionné par le paiement en outre des droits de scolarité/frais de formation. Ces derniers sont évalués selon les disciplines et les spécialités de dix à plus de vingt millions de Francs guinéens. Au Doctorat, l’étudiant devra débourser jusqu’à quarante millions de Francs guinéens.

Par ailleurs, les programmes de deuxième et troisième cycles souffrent d’un déficit d’enseignants de rang magistral dans leur exécution. Les Professeurs d’universités et Maitres de conférences sont peu par rapport à la demande et l’accession des nouveaux diplômés au rang de Maitre-assistant reste encore timide. Le  grade d’Assistant qui était ouvert aux titulaires de Master et Maîtrise, lesquels pouvaient jusqu’à récemment accéder au grade de Maitre-assistant par l’ancienneté et les publications, était une solution transitoire pour faire face à l’insuffisance d’enseignants dans le supérieur. De même l’exécution des programmes du deuxième et du troisième cycles par des missions d’enseignement effectuées par des enseignants visiteurs venant de la sous-région, de la France ou du Canada s’inscrit dans ces solutions alternatives. Elles confèrent sans doute une certaine qualité aux formations mais se révèlent couteuses et incapables d’absorber le déficit.

C’est dans ce contexte que pour contribuer au renforcement des capacités de recherche scientifique des étudiants, le Centre International de Recherche et de Document (CIRD), à travers son département Bourses et Formation, lance un programme de Bourses de Master en Master. Ce programme apporte aux bénéficiaires un appui financier et d’encadrement pédagogique tout au long de leur cycle de formation en Master : ateliers méthodologiques, écriture scientifique, projets de mémoire et d’investissement pratique sur les terrains de recherches, etc.

2- MODALITES DE LA BOURSE

  • 1. Niveau : Master (système LMD).
  • 2. Nombre : 3 Bourses à attribuer ;
  • 3. Début : Fin Octobre 2019 ;
  • 4. Durée : 2 ans, soit 24 mois maximum.
  • 5. Bénéficiaires : étudiants guinéens souhaitant suivre une formation en Master;
  • 6. Hauteur de la Bourse : 25 à 35 millions de Francs Guinéens sur les deux ans.
  • 7. Domaines/disciplines : Sciences humaines et sociales (Droit, Economie, Sociologie, Sciences politiques, Histoire, Anthropologie, Philosophie, Sciences de l’Education, Sciences du Langage, etc.).
  • 8. Axes thématiques prioritaires de la recherche

–          Archives, patrimoines matériels et immatériels en Afrique

–          Migrations, mobilités internationales, emploi des jeunes

–          Gestions des Ressources naturelles minérales et environnementales

–          Citoyenneté, ethnicisme, liberté de la presse et démocratie

La dimension genre est vivement souhaitée dans la formulation des problématiques de recherche.

Voir le Règlement des bourses pour s’imprégner du narratif des différents axes de recherche.

  • 9.Etablissement d’inscription : les établissements d’enseignement supérieur publics et privés guinéens délivrant un diplôme de Master reconnu par le CAMES.

3- DOSSIER A FOURNIR

  • 1. Copie de la pièce d’identité (carte d’identité ou passeport)
  • 2. Formulaire de demande de candidature complété;
  • 3. Lettre de motivation manuscrite décrivant le projet professionnel et d’études;
  • 4. Curriculum Vitae ;
  • 5. Copies légalisées des relevés de notes des trois précédentes années d’études
  • 6. Copie légalisée du dernier diplôme obtenu ;
  • 7. Projet de recherche en rapport avec l’un des axes thématiques (utiliser le modèle joint)
  • 8. Budget (utiliser le modèle joint)
  • 9. Tout justificatif de l’excellence du candidat (lettres de recommandation, attestations/certificats, distinctions, etc.).

4- CALENDRIER DE L’APPEL A CANDIDATURES

  • Ouverture de l’appel : semaine du 27 Août 2019 ;
  • Date limite de soumission du dossier : 30 septembre 2019  à minuit;
  • Publication des résultats : Semaine du 10 octobre 2019.

5- LIENS INDISPENSABLES

INITIATIVE CLIMAT AFRIQUE FRANCOPHONE (ICAF) AU CIRD POUR DISCUTER DU PROJET D’ENTREPREUNARIAT VERT EN GUINEE

La Direction exécutive du CIRD a reçu ce lundi M. Cécé Noël Kpoghomou correspondant Guinée et ancien lauréat de ICAF et M. Sékou Diallo qui reviennent de l’expédition de Mouhammedia au Maroc. C’était à l’occasion du forum régional de ICAF. Une visite mise à profit pour voir les modalités de faciliter la mise en place d’un projet d’entrepreunariat vert en Guinée par nos deux organisations.

LA RADIO TELEVISION GUINEENNE (RTG) AU COEUR DE LA VISION DU CIRD A L’HORIZON 2023 (VIDEO)

Le JT du 23 juin de la RTG est revenu sur notre journée de présentation de la vision scientifique du CIRD à l’horizon 2023.

 

 

L’ANCIEN MINISTRE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REND VISITE AU CIRD

Professeur Bailo Teliwel Diallo, ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la République de Guinée rend visite au CIRD. Professeur Teliwel fut celui qui a donné au CIRD son agrément de centre de recherche privé d’utilité publique à but non lucratif en mai 2015.

En présence de la fondatrice et présidente du Conseil d’administration, Mme Safiatou Diallo et du directeur exécutif M. Abdou Ndao, professeur Teliwel a marqué toute sa satisfaction de voir le CIRD grandir.

LES ENFANTS PARLENT DE LEURS DROITS

A l’occasion du mois des enfants « Juin », le Club littéraire du CIRD en collaboration avec le Club Raby et les enfants ont organisé, ce samedi 15 juin, dans la salle d’animation du CIRD une conférence portant sur : « Le droit de participation des enfants aux prises de décisions ».

Devant une foule composée de jeunes élèves, étudiants, journalistes, les responsables du CIRD et autres, les jeunes conférenciers : Hadja Mariam Diallo, Djenabou Tounkara, Abdoulaye Bela Baldé, Aminata Diallo et Youssouf Sylla, tous membres du club Rabi les enfants ont pris la parole.

Après une brève explication sur les objectifs et les visions de leurs structures, les enfants ont abordé le thème où ils ont indexé les adultes comme acteurs majeurs pour l’accomplissement de leurs prises de décisions.

Hadja Mariam Diallo : « Certes, nous faisons nos activités, mais ce sont les adultes qui sont nos coaches. Ils doivent nous initiés et aussi nous écouter tout en nous donnant des espaces libres et sécurisés, comme le définit l’article 12 de Droit à la participation »

Imprégner de la réalité que subissent les enfants opprimés, ils ont fini par lancé un appel à toutes les personnes capables d’apporter un plus à leurs émancipations.

Ce thème a été corroboré par un sketch qui a couronné la conférence.

LE CIRD ET L’AUF SIGNENT UNE CONVENTION DE PARTENARIAT SCIENTIFIQUE

Au nom du Centre international de Recherche et de Documentation (CIRD qui est en collaboration scientifique avec l’Institut Supérieur de Formation à Distance (ISFAD), Dr Ramadan Diallo, directeur exécutif adjoint et administrateur principal des départements a signé avec l’AUF une convention de partenariat le mercredi 12 juin 2019. Cette convention s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche du CIRD/ISFAD portant sur le thème : TICE en Guinée : usages pour de meilleures pratiques en enseignement-apprentissage et en formation dans la rubrique thématique TICE. Une quinzaine de pays dont la Guinée représentée par le CIRD et l’ISSIG a été selectionnée à l’issu d’un processus rigoureux dans le cadre du projet APPRENDRE de l’AUF.

LE ROADSHOW DE PFAN/RCFP AU CIRD LE JEUDI 13 JUIN 2019

L’appel à propositions qui est le premier jalon du concours des plans d’affaires mènera au Forum de l’investissement connu sous l’acronyme WAFCEF-4 est toujours aux développeurs de projets en Afrique de l’Ouest.

Les principaux obstacles au déploiement à grande échelle de technologies sobres en carbone et résilient au climat peuvent être retracés à travers le paradoxe bien connu de la dichotomie de l’accès au financement alors que les investisseurs se plaignent du portefeuille limité de projets susceptibles d’être financés.

C’est en perspective de cela que le Réseau Conseil du Financement Privé (PFAN/RCFP) organise un Roadshow de présentation de son approche qu’il organise le 13 Juin 2019 au : Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD), BP 1235 – Conakry République de Guinée, Kipé Dadia Mosquée.

La rencontre qui durera de 9 :00 à 13 :00, a été conçue pour promouvoir le processus du PFAN/RCFP. Plusieurs partenaires de PFAN/RCFP prendront part à cet important Roadshow dans les locaux du CIRD.

JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT : LE CIRD BOISE ET SENSIBILISE

Conakry, le 11 juin 2019. Le Centre International de Recherche et de Documentation a célèbre la Journée mondiale de l’Environnement. Une Journée instituée en 1972 à l’occasion de la Conférence de Stockholm (Suède) sur l’Environnement. Elle est célébrée depuis tous les 5 juin.

En 2019, le CIRD a choisi l’Ecole primaire Kaporo comme hôte et bénéficiaire, pour diversifier les endroits et propager le message au-delà de son voisinage immédiat tout en ayant la population scolaire comme cible privilégiée. Une école élémentaire créée depuis 1979 avec trois salles de classe construites par Cuba. Elle dispose aujourd’hui de 15 salles fonctionnelles pour un effectif de 1.572 élèves dont 889 filles. Un collectif de 35 enseignants, dont 30 femmes, donne les cours, sous la direction Madame Mmah Bangoura.

Membres du CIRD, élèves, enseignants, autorités éducatives, parents d’élèves, ont pris part aux séances de sensibilisation et de boisement, dans une démarche participative et inclusive. Dix plants (3 jacquiers, 2 avocatiers, 2 palmiers, 1 cocotier, 2 polyscias) ont été mis à disposition des responsables de l’établissement. Les plants (fruitiers et non fruitiers) ont tous été mis sous terre majoritairement par les élèves auxquels est confiée la responsabilité de veiller sur les arbres. Au préalable, il y a eu des échanges avec les élèves de la 6ème année sur quelques notions liées à la protection de l’environnement.

Depuis 2017, année du lancement de ses activités, le CIRD participe de façon symbolique et sur le plan local à la célébration de cette journée dont l’objectif est de mobiliser tous les acteurs autour de la problématique environnementale. Le 3 juin 2017, le CIRD a organisé une conférence sur « Le Civisme et l’engagement Citoyen », suivi de séances de sensibilisation et de boisement dans des établissements scolaires et mosquée de Kipé Dadia. L’année qui a suivi, l’activité a été rééditée. 38 plants ont été mis sous terre dans la forêt de Kakimbo, vingt-deux autres dans les établissements scolaires, pour un total de 50 plants, le tout, en présence des autorités locales et des services compétents.

Par cet acte, le CIRD, structure écoresponsable, matérialise son engagement à promouvoir et à protéger l’environnement au-delà de la parole.

La Journée mondiale de l’environnement est organisée chaque année autour d’un thème qui attire l’attention sur une préoccupation environnementale particulièrement urgente. Le thème de cette année est « La pollution de l’air », devenue désormais un problème mondial majeur.

Ce thème a été choisi par la Chine en tant qu’hôte des célébrations de la Journée pour 2019. Il nous invite tous à réfléchir à la manière dont nous pouvons changer notre quotidien afin de réduire la pollution atmosphérique que nous produisons (et respirons !) et donc de contrecarrer sa contribution au réchauffement de la planète et ses effets sur notre santé.

Il est indispensable de comprendre les différents types de polluants et leur incidence sur la santé et l’environnement afin de prendre les mesures nécessaires pour améliorer la qualité de l’air. Neuf personnes sur dix dans le monde sont exposées à des niveaux de polluants atmosphériques supérieurs aux niveaux de sécurité de l’Organisation mondiale de la santé. L’humanité confrontés à une véritable crise qui demande des actions rapides et radicales.