Articles

3SG VOUS DONNE RDV AVEC PR ODILE GOERG LE JEUDI 09 JANVIER A LA BIBLIOTHEQUE AMERICAINE DE UGLC S-C

Séminaire 3SG
Séminaire Sciences Sociales – Guinée
Bibliothèque américaine, Université Général Lansana Conté – Sonfonia / Conakry

Coordination : Dr. Ramadan Diallo, Abdou Ndao (CIRD), Dr Marie Yvonne Curtis (LASAG-MASDEL-UGLCS), Pr Moustapha Keïta Diop (LASAG-MASDEL-MASDEL-UGLCS), Pr Frédéric Le Marcis (IRD & CERFIG)

Jeudi 09  janvier 2020

10h à 13h

UGLS de Sonfonia

Thème : « Innover en histoire de l’Afrique: quelles sources pour de nouvelles thématiques de recherche ? »

 Pr Odile Goerg, Professeure émérite d’histoire de l’Afrique contemporaine

Présidente du Conseil Scientifique du CIRD 

Université de Paris, Paris Diderot, CESSMA (Centre d’étude en Sciences Sociales sur les Mondes Africains, Américains et Asiatiques)

Modérateur

Pr Dian Chérif DIALLO, professeur d’histoire à l’UGLC de Sonfonia

LA FONDATRICE ET PRESIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION RECçOIT LE STAFF DU CIRD

Mme Safiatou Diallo, Fondatrice et Présidente du Conseil d’Administration du CIRD a reçu ce mardi 31 décembre 2019 le staff. Une belle occasion pour la PCA de féliciter le staff exécutif et de l’encourager à poursuivre les efforts très appréciables au service de la recherche, de la formation et de la documentation. Mme la PCA a souhaité une bonne et heureuse année 2020 à tout le staff.

PROJET TICE EN GUINEE : CIRD-ISFAD EN REUNION D’HARMONISATION METHODOLOGIQUE

La réunion d’harmonisation scientifique du projet de recherche portant sur les TICE en Guinée : usages pour de meilleures pratiques en enseignement-apprentissage et en formation se poursuit au CIRD. Dirigée par Pr Saliou Diallo, directeur de l’Institut Supérieur de Formation à Distance de Guinée (ISFAD – https://www.isfad-gn.org/), l’équipe de recherche est composée, de linguistes, sociologues, démographes, statisticiens, d’administrateurs, de spécialiste de sciences politiques…D’une durée de 1 an, le projet TICE est financé par l’Agence Universitaire de la Francophonie (https://www.auf.org/) dans le cadre du projet Apprendre (https://apprendre.auf.org/). Le Consortium CIRD-ISFAD a été retenu parmi les 152 projets soumis par différentes structures de recherche à travers l’Afrique.

WEEKENDS-LECTURE : PASSONS NOS WEEK-ENDS A LIRE

Le 21 décembre, Weekends-Lecture a tenu sa deuxième séance de lecture au CIRD, le dixième depuis le début de cette aventure. Le concept prend racine et donne de plus en goût aux lectures. Weekends-lecture qui se déroule tous les samedis à partir de 15heures est une séance de 2heures de lecture loin du smartphone, considéré comme un élément perturbateur qui empêche la concentration pour une lecture compréhensive.

La séance du 21 décembre avait comme invité spécial El Hadj Amadou Lamarana Diallo, auteur de Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée, paru en 2019 chez Publibook, et par ailleurs le chef du Département Recherche au Centre International de Recherche et de Documentation. Une occasion de partager le contenu de son œuvre avec la soixantaine de participants, tous jeunes.

 

 

 

DÉDICACE : GUINÉE – LES GRIMACES D’UNE INTELLIGENTSIA DIVISÉE DE EL HADJ LAMARANA DIALLO

Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée (2019, Publibook), c’est le titre du 1er l’essai de El Hadj Lamarana DIALLO, socio-démographe et chef du département Recherche du CIRD. L’œuvre a été présentée au public le 21 décembre au CIRD et l’événement a mobilisé famille, amis, collègues, politiques, écrivains, hommes de médias. Dans son livre, l’auteur, en tant qu’acteur, se sert de ses souvenirs pour évoquer la Guinée indépendante et les faillites des intellectuels guinéens.

Photo de famille

L’auteur résume son livre ainsi qu’il suit : En 1958, « la Guinée demande et obtient de la France coloniale, « la liberté dans la pauvreté ». Elle ne voulait pas de « l’opulence dans l’esclavage ». Elle est aussitôt confrontée aux réalités du monde : tout ce que ce « monde compte d’impérialisme s’abat sur elle ». Son État aura tout essayé sans succès remarquables : révolution, redressement, transition, changement. C’est la marche historique d’une contrée singulière traînée par une mondialisation impitoyable. Après la brutale rupture d’avec la France, l’intelligentsia nationale s’est-elle contentée de jouer le jeu autour des chefs suprêmes sans pouvoir traduire leurs visions en projets porteurs d’avenir ? Chefs et collaborateurs ont-ils réussi l’édification de systèmes de gestion favorables à la production cordonnée de résultats de développement ? Il reste à l’intelligentsia nationale de prendre conscience de cette marche chaotique et d’avoir l’ambition commune de relever le défi majeur du redressement. À quand surviendra ce sursaut national ? L’expérience du passé et des hommes de ce pays donne une densité de plus en plus énorme à cette question et de plus en plus de sens à chacun des témoignages qui forment ce livre ».

SPECIAL WEEK-END LITTERAIRE AU CIRD CE SAMEDI 21 DECEMBRE : SEANCE DE DEDICACE ET WEEK-END LECTURE

Ce samedi 21 décembre 2019, le CIRD aux couleurs littéraires pour rendre hommage au livre et à la lecture. Le matin de 10 h à 13h, notre chef du département recherche présente son ouvrage intitulé : Guinée : les grimaces d’une intelligentsia divisée. Lire le resumé :

Dans l’après-midi à partir de 15 heures, le Week-end littéraire poursuit ses chevauchées littéraires avec cette initiative développée par Mlle Kadidiatou Kouboura Baldé.

Une belle opportunité de nous rejoindre au CIRD pour lire un ouvrage de votre choix, loin des smartphones et pollution et en plein air. Les lectrices et lecteurs auront la chance d’écouter M. Amadou Lamarana Diallo présenter son parcours, ses projets.

Vous êtes férus de littérature, de lecture et du livre, rejoignez demain le CIRD, sise Dadia Mosquée, Kipé, Commune de Ratoma. Cliquer ici pour se rendre au CIRD

LE CIRD DEVIENT PARTENAIRE OFFICIEL DE PFAN/REEEP/UNIDO EN REPUBLIQUE DE GUINEE

Au terme de négociations de plusieurs mois, le CIRD a reçu ce matin une notification officielle de M. Marko van Waveren Hogervost, manager général de Private Financing Advisory Network (PFAN), confirmant son statut de partenaire institutionnel en Guinée. PFAN est une des plus grandes organisations internationales basée à Vienne en Autriche dans le domaine du financement du climat et des energies propres cliquer sur le lien.

Logé à l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (UNIDO), PFAN s’est spécialisé notamment dans l’appui-conseil de projets porteurs en matière d’energies renouvelables. Elle a déjà en relation avec notre Centre organisé au mois de juin dernier un roadshow présidé par Mme Safiatou Diallo, fondatrice et présidente du CA du CIRD qui a mobilisé plusieurs entrepreneurs verts en présence de M. Antoine Faye, coordonnateur Guinée et Sénégal de PFAN et M. Albert Boateng, coordonnateur PFAN de l’Afrique de l’ouest. Le 18 décembre prochain à 10 heures se tiendra un autre roadshow au CIRD pour décliner la méthodologie de financement de PFAN, les plans d’affaires en direction des porteurs de projets verts qui peuvent y prendre part. L’accès est libre et gratuit.

Une autre étape pour le CIRD dans sa stratégie de bâtisseur de partenariats. Merci à PFAN d’avoir fait confiance au CIRD qui devrait donner plus de visibilité sur les mécanismes d’accéder plus facilement aux financements dans le domaine des energies renouvelables.

SEMINAIRE SCIENCES SOCIALES – GUINEE (3SG) INVESTIT LA COMPLEXITE DES EXPRESSIONS CULTURELLES

Ce mercredi 04 décembre, le CIRD a accueilli le troisième séminaire sciences sociales – Guinée (3SG) co-orgnaisé par le CIRD, l’IRD-CERFIG, le MASDEL et le LASAG laboratoires de recherches basés à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia – Conakry (UGLC -SC). En présence dune trentaine de chercheurs et d’étudiants en Master. M. Abdou Ndao, anthropologue et directeur exécutif du CIRD a présenté le thème intitulé : Identités culturelles en Guinée Bissau, en Gambie et au Sénégal : approches croisées et enseignements méthodologiques. Pr Moustapha Keïta Diop, doyen de la faculté des sciences sociales de l’UGLC-SC et responsable du Laboratoire LASAG/UGLC-SC était le discutant. 

Resumé de l’intervenant : Globalement, l’anthropologue Ndao s’est posé la question du Comment produire du SENS en combinant l’anthropologie, la photographie et le stylisme ? C’est le projet de trois spécialités pour saisir la complexité des identités culturelles au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau. A travers un parcours initiatique le long des peuples tenda (sud-est du Sénégal) jusqu’aux confins des iles bijagos (Guinée Bissau) en passant par les ajamaat/floupès (Basse Casamance, Sud de la Gambie, Guinée Bissau), ce projet décrit la complexité des rites initiatiques et des fonctions sociales des fétiches, des systèmes de gouvernance locale et traditionnelle, des royautés encore vivaces…Il bat en brèche des préjugés et stéréotypes encore vivaces dans les imaginaires de peuples considérés comme minoritaires.

Pendant plus de 7 ans, trois chercheurs poursuivent leurs itinéraires pour mieux saisir du sens dans des contextes de collaboration assumée mais parfois d’hostilité dissimulée voire explicite. Les enseignements méthodologiques sont divers. Ils vont des négociations et renégociations permanentes que le terrain impose aux chercheurs. Le sacré et le profane restent encore des espaces délimités qu’il faut négocier au gré des humeurs ou principes des peuples. Face à l’inaccessibilité des espaces ou interstices ou grappes les chercheurs déploient des stratégies spécifiques qui sont-elles mêmes en permanents réajustements. Du coup l’anecdotique devient du sens car il permet de mesurer les décalages épistémologiques et épistémiques entre les chercheurs et les peuples. Enfin, ce projet déconstruit les espaces et les lieux qui se révèlent dans leur cohérence culturelle et cultuelle. Entre le Sénégal, la Guinée, et la Gambie se jouent des similitudes et des différences enrichissantes. Comment l’anthropologie, la photographie et le stylisme arrivent-ils à COMPARER ? Comment éviter les essentialismes ethno-photo-stylistiques qui caricaturent les complexités et expressions culturelles de ces peuples ? Sommes-nous méthodologiquement préparés à y faire face ? Quelles parties des mystères arrivons nous à percer ?

A la suite de M. Ndao, plusieurs questions ont porté sur des enjeux méthodologiques et épistémologiques relatifs à la notion d’essentialisme anthropologique, le statut de cartes postales et les visées présumées de la neutralité des photos et du photographe, le rôle du stylisme dans la cohérence globale du projet, la distanciation critique par rapport aux objets épistémiques et les postures épistémologiques des chercheurs, les limites des espaces et des territorialités, la pertinence de cette approche anthropologique comparativement à l’anthropologie classique, les configurations, reconfigurations des rites initiatiques, les négociations et renégociations permanentes qui s’imposent aux chercheurs pour s’adapter aux espaces fermés, les cohabitations entre les systèmes de chefferie traditionnelles et les Etats, les marqueurs identitaires qui définissent les expressions culturelles et les limites de leurs interprétations factuelles.

Le 8 janvier 2020, Pr Frederic Le Marcis de l’IRD-CERFIG sera la quatrième intervenant et présentera un thème sur la criminalisation de l’excision au Burkina. Ce sera au LASAG à l’UGLS-SC de 10 heures à 12 heures GMT. 

L’UNIVERSITE MERCURE DE CONAKRY REND VISITE AU CIRD

Ce mercredi 04 décembre 2019, la direction exécutive du CIRD a reçu à sa demande le Vice-président de l’Université Mercure accompagné du responsable qualité. Une occasion pour présenter nos deux institutions et envisager des collaborations institutionnelles et scientifiques.