Prix littéraire Williams Sassine : Candidats, à vos plumes

Le 29 septembre, le Prix Littéraire Williams Sassine a vu le jour. Une idée du Centre international de recherche et de documentation (CIRD). Il s’agit d’encourager l’écriture, valoriser la littérature guinéenne et africaine, en rendre hommage à Williams Sassine.

Selon Madame Safiatou Diallo, directrice générale du CIRD, a rappelé que son centre, le 15 avril dernier, avait dédié une journée à la vie et l’œuvre de Williams Sassine. « A cette occasion, le Prix littéraire Williams Sassine a été annoncé. Il se traduit par l’organisa d’un concours d’écriture ouverts aux participants de Guinée et du monde entier à l’image de l’esprit d’ouverture de l’écrivain. Ce concours doit connaitre une édition biennale », a précisé Elisabeth Degon, directrice adjointe du CIRD et auteur de Williams Sassine, l’itinéraire d’un indigné guinéen.

Pourquoi un Prix Williams Sassine ? « C’est quelqu’un qui a marqué l’histoire de ce pays. Il faut sortir de ce pays pour le connaitre. C’est rendre hommage à travers Sassine, à l’ensemble des écrivains et faire la promotion de la littérature guinéenne », a expliqué Madame Diallo Safiatou. L’œuvre de Williams Sassine, composée entre autres de Saint Monsieur Baly, Wirryamou, Le Jeune homme de sable, Le Zéhéros n’est pas n’importe qui, Mémoire d’une peau, la Chronique Assassine… traite des thématiques qui font encore l’actualité en Guinée et en Afrique.

Pour la première édition les lauréats seront connus en février 2018 à l’occasion de l’anniversaire de la mort de l’écrivain et les Prix seront remis en avril pendant les 72 heures du livre.

Il sera organisé, courant octobre et novembre, des ateliers d’écriture pour les candidats qui le désirent. Selon DGA du CIRD, « l’objectif de ces ateliers est de faciliter l’expression, sans toutefois aborder la thématique du concours. La spécialiste de Sassine d’espérer qu’au bout, on aura encouragé à l’écriture et l’expression littéraire, à la lecture et que la littérature guinéenne, l’œuvre de Sassine en particulier est davantage connue.

Le Jury international (personnalités du livre et de l’écrit, romanciers, journalistes, universitaires) se réunira pour délibérer et désigner les lauréats. Il s’agit de : Alimou Camara, professeur de lettres modernes à l’université Paris-Est Créteil, Hawa Camille Camara, journaliste, commissaire à la Haute Autorité de la Communication, Leïla Diallo, responsable de la médiathèque au CCFG, Souleymane Diallo, directeur du Lynx, Gahité Fofana, cinéaste auteur-réalisateur, Olivier Rogez, journaliste à RFI et romancier, Véronique Tadjo, professeure d’université, romancière et lauréate du prix littéraire d’Afrique noire, Mamadou Yaya Sow, chef du département Lettres modernes à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry.

Pour plus d’informations sur le concours, cliquer sur le lien ci-après pour voir le Règlement du concours.

RéglementConcoursVersionDossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *