Ceinture et route de la soie

« La ceinture et la route de la soie ». Ce thème a fait l’objet d’une conférence débat au Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD), le samedi 17 février. Alhassane Souaré, président du Réseau des journalistes amis de la Chine, a expliqué comment la Chine a fait pour occuper sa position actuelle et ce que « l’ascension chinoise a apporté au monde ».

Alhassane Souaré fait partie des 50 journalistes et fonctionnaires guinéens chargés de l’information, ayant bénéficié d’une formation en Chine sur l’initiative « Une ceinture et une route », organisée par le Centre de formation du Groupe de publication internationale de Chine (CPIG), du 4 au 28 juillet 2017.

Pour expliquer la Chine actuelle, Alhassane Souaré est parti de l’extrait « La terre est plate », tirée selon lui de la préface du livre Une ceinture et une route. Pour lui, les Chinois ont vite compris que « le monde est un village planétaire divisé en mers et continents, pays développés et pays en voie développement, centre et périphérie ». Et de revenir sur ce vieil adage chinois : « Si près et pourtant si loin ». Il a également fait allusion aux 5 facteurs d’interconnexion qui forment la trame du 21ème siècle et dont l’objectif est de mettre en œuvre une mondialisation inclusive basée sur une coordination en matière politique, une interconnexion des infrastructures, une facilitation du commerce, une intégration financière et une compréhension mutuelle des peuples.

Le conférencier a rappelé que la « Chine est une puissance qui s’est construite par le travail et la discipline. C’est un pays continent qui excelle dans tous les domaines : infrastructures, transports, commerce, agroalimentaire… » Il a exhorté le gouvernement chinois à assister la Guinée surtout en ce qui concerne l’enseignement technique et professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *