Radicalisation et l’extrémisme violent : Le CIRD co-abrite un séminaire de prévention

L’éducation se trouve actuellement à la croisée des chemins dans la bande sahélo saharienne. Des problèmes aigus d’infrastructures humaines et matérielles se posent un peu partout. Et, là où ce défi est résolu, les troubles liés au terrorisme empêchent le processus éducatif et de formation de se dérouler normalement. Il est douloureux de constater que près de 2 millions d’enfants sont actuellement privés d’école tandis que de milliers d’enseignants ne peuvent exercer sereinement leur métier à cause de la radicalisation et de la violence dans et autour des établissements d’éducation et de formation. Des organisations internationales de renom n’hésitent plus à formuler l’hypothèse que l’éducation en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale est présentement « en péril » (Unicef (2019). www.Unicef.org.)

Conscient de cette réalité, le Gouvernement de la République du Tchad a initié un programme national pour marquer sa détermination résolue à faire face à cet immense défi. Ce programme comprend 4 axes: (1) la prévention, (2) le repérage et le signalement des jeunes en voie de radicalisation, (3) le suivi de ces jeunes et (4) la formation des personnels.

C’est dans le cadre de ce quatrième axe que le Professeur Bah-Lalya a été appelé à  concevoir un module sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent en milieu éducatif. Ainsi, il a constitué à son niveau une équipe de chercheurs qui développe, sous sa responsabilité et avec l’appui d’un Comité Technique du Ministère de l’éducation et de la Promotion Civique du Tchad, un module spécialement destiné aux écoles normales d’instituteurs bilingues de ce pays, à ses structures départementales de formation, les CDFCEP, ainsi qu’aux établissements similaires de la sous-région qui seraient intéressés.

Un groupe dit ‘Groupe de Référence’ est alors identifié et invité à suivre, les 29 et 30 avril 2021, un atelier de formation, avec mandat de maitriser le contenu du module afin de le disséminer à différents niveaux du système éducatif selon une approche en cascades. La formation, qui se déroule en 5 cours, est dispensée sous forme de présentations magistrales par l’équipe de conception, suivies de questions-réponses. A la fin, une évaluation est organisée pour constater le niveau de satisfaction des participants et des certificats décernés.

Compte tenu du contexte sanitaire lié au Covid19, il a été convenu de procéder par une formation à distance. Côté guinéen, le Centre International de Recherche et de Documentation -CIRD- est retenu  pour servir de cadre à cette formation. Ce centre est une institution qui a vocation de recherche, de documentation et de formation. Il accorde également une attention particulière au développement économique et social ainsi qu’au patrimoine historique africain qu’il documente et met à la disposition du Grand Public. Le CIRD est reconnu comme un forum particulièrement approprié d’échanges entre chercheurs, enseignants, étudiants et spécialistes du développement sur des questions jugées critiques pour la promotion de l’éducation et de la formation en Afrique au Sud du Sahara.

Pour plus d’information sur le CIRD, contacter :

+224 624 612 406

www.cirdguinee.org

info@cirdguinee.org

RESULTATS BOURSES MASTER CIRD – BICIGUI 2021 : VOICI LES LAUREATES

Ce jeudi 4 mars 2021, de 9h30 à 14h30, dans les locaux du CIRD, le Jury du programme Bourses Master CIRD 2021, s’est réuni pour évaluer les candidatures reçues et délibérer.

La Commission était composée des membres dont les noms suivent :

  • Pr Mabetty TOURE (Présidente du jury, Vice Doyenne E.C, UGLC-SC)
  • Mamadou Sanou DIALLO (Responsable RSE de la BICIGUI, Représentant de son institution)
  • Pr Selly CAMARA (Conseiller scientifique du MESRS, Représentant de son institution)
  • Dr Ramadan DIALLO (Directeur exécutif adjoint du CIRD)
  • Amadou Lamarana DIALLO (Responsable du département Recherche du CIRD)
  • Mr Fassou Mathias NYEKOYA (Rapporteur de la séance, Assistant du département Bourses et Formation du CIRD)

Halimatou Ramatoulaye BALDE, lauréate n°1

A la suite de l’appel à candidature lancé par le CIRD le 2 février 2021 et clôturé le 25 février 2021, pour l’attribution des deux bourses de Master Recherche financées par la BICIGUI, destinées exclusivement aux femmes, six (6) candidatures ont été reçues.

Dans sa séance de travail, la Commission a examiné les six (6) dossiers selon les critères suivants sur un barème de 20 points :

  • La constitution du dossier (note sur 3 points) ;
  • Le parcours académique de la candidate (note sur 4 points) ;
  • La qualité du projet de recherche (note sur 5 points) ;
  • La conformité du budget (note sur 2 points) ;
  • L’entretien oral (note sur 6 points).

Conformément aux critères ci-dessus, la Commission a délibéré avec rigueur en confrontant les différents résultats. C’est ainsi que les candidates dont les noms suivent, sont retenues comme bénéficiaires des Bourses au compte de l’édition 2021 :

Diamilatou BALDE, lauréate n°2

  • BALDE Halimatou Ramatoulaye avec une note générale de 15,80/20 points; Pour son projet : Quelle approche pour une gestion durable des forêts classées en Guinée : Cas du Jardin Botanique de Camayenne à Conakry
  • BALDE Diamilatou avec une note générale de 13,20/20 points; pour son projet : Etude des facteurs déterminants de la destruction des forets à Conakry, cas de la foret de Demoudoula

La séance s’est clôturée par les mots de remerciements de la présidente du jury, de M. Mamadou Sanou DIALLO et de Dr Ramadan DIALLO.

Nous adressons nos vives félicitations aux lauréates et nos encouragements aux autres.

Deuxième édition du Prix littéraire Williams Sassine : Voici la liste des lauréats !

Ce sont un Congolais (RDC), deux Béninois et une Guinéenne qui ont décroché les quatre prix de la deuxième édition du Prix littéraire Williams Sassine. L’annonce a été faite ce samedi 27 février 2021 au siège du CIRD par M. Mamadou Yaya Sow, Président du Jury. A l’occasion d’une cérémonie symbolique qui a mobilisé quelques membres du CIRD.

Les lauréats sont classés comme suit par le Jury international :

  1. Yannick Tsiku KHEME de la RDC, pour son texte intitulé : La voie des sans voies
  2. M’Po N’Tcha NESTOR du Bénin, pour sa nouvelle Aux livières de la haine… il y a l’amour
  3. Angelo Fawaz Nouesedo OKERAN du Bénin, pour Le blanc noir
  4. Adama Hawa SOW de la Guinée, pour Karim, un espoir entre pris entre deux feux

Dans sa déclaration, le président du Jury a rappelé que, suite à l’appel à candidature lancé par le CIRD le 22 décembre 2018, ce sont 41 personnes qui ont candidaté en soumettant chacune une nouvelle de 20 000 à 40 000 signes, en caractères Times News Roman. Ces nouvelles provenaient outre la Guinée, du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Maroc, de la Belgique, de la République Démocratique du Congo, de la France.

Les textes, ajoute le président du Jury, ont été soumis, sous l’anonymat, à un Comité de lecture qui, se fondant sur les critères établis par le l’initiateur, a retenu dix finalistes. Pour désigner les lauréats de cette deuxième édition, les textes nominés ont été soumis, dans les mêmes conditions que la présélection, à l’appréciation du Jury international composé des personnalités ci-après :

  • Mamdou Yaya SOW, Guinée, président
  • Facely 2 MARA, Guinée
  • Makhily GASSAMA, Sénégal
  • Mme Fatoumata KEITA, Mali
  • Olivier ROGEZ, France.

Outre ces textes primés, deux autres textes ont capté l’attention du Jury comme pouvant être publiés. Il s’agit de Sur la route de l’enfer de El Hadj Boubacar Sadjo Diallo, Guinée et Mission inachevée de Oumou Khairy Condé, Guinée.

Dans une brève allocution, M. Mouctar Bah, le chargé des Relations publiques du CIRD, a rappelé que : « Le CIRD, dès ses premières heures d’existence, a initié ce Prix en hommage à tous les écrivains à travers Williams Sassine. L’objectif est d’encourager la lecture et l’écriture chez les jeunes, valoriser la littérature ». Il a remercié les membres du Jury « pour le travail accompli », félicité les lauréats et encouragé les autres candidats.

Les lauréats connus, la cérémonie de remise des prix aura lieu le 22 mai 2021 à Conakry.

PROJET TICE : LE CONSORTIUM CIRD-ISFAD POURSUIT LES ENQUÊTES

Ils étaient cinq chefs d’établissements scolaires et cinq enseignants à être entretenus lors de deux focus groups, ce jeudi 25 février 2021, au CIRD. Ces focus groups ont été réalisés dans le cadre des travaux d’enquête du projet TICE (Technologie de l’information et de la communication pour l’éducation) que met en œuvre le consortium CIRD-ISFAD.

L’enquête a commencé début février. Ces focus groups complètent les entretiens déjà réalisés dans les différentes écoles avec les élèves et enseignants. L’étape de Conakry, presque bouclée, porte sur 12 écoles publiques et privées niveaux primaire et secondaire, réparties dans les cinq communes de la Capitale. Dans les jours qui suivent, les équipes vont se déployer dans les villes de Maférinyah (Forécariah) et Tanènè (Dubréka) où une école sera touchée dans chacune des villes.

Kankan sera la dernière étape où six écoles sont concernées : quatre dans la Commune urbaine et deux dans deux Communes rurales de Baténafagui et Balandou.

Cette enquête est financée par l’AUF (Agence universitaire de la Francophonie) dans le cadre de son projet APPRENDRE. L’objectif est de mesurer le niveau d’intégration et d’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de communication dans l’apprentissage scolaire au niveau primaire et secondaire.

Le CIRD et la BICIGUI signent un partenariat et lancent la 2ème édition du Programme Bourses Master CIRD

Le Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD) et la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie de la Guinée (BICIGUI) ont signé une Convention de partenariat ce lundi 1er février 2021. A cette occasion, les deux institutions ont lancé la 2ème édition du Programme Bourses en Master CIRD. Cette édition entière prise en charge par l’institution bancaire à travers son Département RSE (Responsabilité sociétale de l’Entreprise et des Engagements), porte sur deux bourses dédiées aux étudiantes.

Ce programme apporte aux bénéficiaires un appui financier et un encadrement pédagogique tout au long de leur cycle de formation en Master : ateliers méthodologiques, écriture scientifique, projets de mémoire et d’investissement pratique sur les terrains de recherches, etc.

L’objectif général de ce programme de bourse est d’améliorer la qualité de la recherche scientifique, œuvrer pour une égalité des chances à travers le renforcement des capacités de recherche de deux (2) jeunes femmes et promouvoir la recherche sur les archives, le patrimoine historique et culturel, ou la gestion des ressources naturelles minérales et environnementales.

A travers ce partenariat, la BICIGUI renforce son engagement dans le domaine de l’éducation et de l’égalité des chances.

Le Programme Bourses Master CIRD a été initié et lancé par le CIRD en 2019 par l’octroi de 3 bourses à des étudiants guinéens. Dans son Plan stratégique quinquennal, le Centre prévoit l’octroi de 50 Bourses Master et 10 Bourses Doctorat à des étudiants guinéens et éventuellement africains sur la période 2019-2023.

Le CIRD rappelle les intéressées à se préparer, l’appel à candidature va être lancé dans les heures qui suivent.

Formation en méthodologie de recherche : Le Projet de recherche

Le projet de recherche est la formalisation d’une idée de recherche. C’est un document indispensable par lequel passe tout travail de recherche scientifique. Le projet de recherche présente notamment l’objet de recherche et la manière dont celui-ci sera mis en œuvre. Il permet de justifier l’intérêt d’une idée de recherche. Un projet de recherche est souvent rédigé pour répondre à un appel à projet, un appel à contribution, ou pour finaliser un cursus académique exigeant un travail de recherche.
Quelle que soit sa nature, le projet de recherche obéit à une méthodologie rigoureuse que le postulant est tenu de suivre. La qualité d’un travail de recherche dépendra pour l’essentiel de celle du projet à partir duquel il a été réalisé. D’où l’intérêt de se donner les moyens pour bien monter son projet de recherche avant de commencer la recherche proprement dite.
Dans le cadre de cette formation, un accent particulier sera mis sur le projet de recherche universitaire destiné prioritairement aux étudiants en études avancées (Master et Doctorat).
Les personnes intéressées sont priées de remplir ce formulaire d’inscription avant le mercredi 09 décembre 2020 à 00h00.
Précisions : cette formation est gratuite et l’inscription se fait uniquement en ligne via ce lien https://forms.gle/UHHdswLT3NA2M7NL
Organisateur : Centre International de Recherche et de Documentation
Date : samedi 12 décembre 2020 à partir de 10h
Lieu : Kipé Dadia Mosquée

Conférence / Système politique guinéen : entre démocratie et ethnocratie

Le samedi 21 novembre, à 10hoo, le Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD) organise sa conférence publique depuis le début de la pandémie. La conférence qui a pour le thème : Système politique guinéen : entre démocratie et ethnocratie sera prononcée par Ramadan Diallo, Docteur en Science politique, Enseignant-chercheur et Directeur exécutif-adjoint du CIRD.

Résumé

« L’ethnocratie est à la fois juridico-institutionnelle et pratique, moderne et traditionnelle, avec des aspects démocratiques et autoritaires. L’architecture juridico-institutionnelle de la Guinée en fait une démocratie libérale à part entière, au même titre que les démocraties occidentales prises pour modèle. Elle correspond à la définition maximaliste de la démocratie, sans prendre en compte l’effectivité de normes et principes. Sur le plan pratique, les institutions et mécanismes de la démocratie libérale existent également : les trois principaux pouvoirs, les partis, les médias, des élections périodiques, la participation populaire, etc. Ce contenu formel et pratique se rapporte à la modernité.
Mais, d’un autre côté, chaque fois que ce contenu entre dans un processus de mise en œuvre, on y rencontre l’ethnicité de manière significative. Dès lors, la modernité rencontre la tradition, la démocratie formelle croise l’autoritarisme. Mais l’un ne se dilue pas dans l’autre. Ces différentes réalités s’hybrident et s’alternent dans la manifestation de l’ethnocratie. »

Le CIRD vous attend nombreux. Entrée gratuite

CIRD : REPRISE EFFECTIVE DES ACTIVITES

Après la mise en veille de ses activités à cause de crise sanitaire, le Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD), a le plaisir de vous informer de leur reprise effective depuis fin septembre. En plus de son centre documentaire à la disposition des lecteurs du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, les conférences et autres activités culturelles, littéraires et pédagogiques, ainsi que les ateliers reprennent dès le 5 octobre 2020.

Le CIRD vous attend nombreux comme d’habitude et vous informe que tout est mis en place pour le respect des consignes sanitaires.

Visite : Le CIRD reçoit la BICIGUI

Le 5 août, la Direction exécutive du CIRD a reçu en visite M. Mamadou Sanou Diallo, chargé de la Responsabilité sociétale de l’entreprise et des engagements (RSE) à la BICIGUI. Une rencontre au cours de laquelle les deux parties ont échangé sur des pistes de collaboration et proposé de formaliser le tout dans une convention de partenariat qui définit les axes communs d’intervention.

Après les échanges et la visite des locaux, le CIRD a offert à son hôte un exemplaire du recueil de nouvelles « Fenêtre sur rue » de la première édition du Prix littéraire Williams Sassine.

AVIS DE REPORT DE LA CEREMONIE DE REMISE DU PRIX LITTERAIRE WILLIAMS SASSINE

La Direction exécutive du Centre International de Recherche et de Documentation (CIRD) porte à la connaissance du public que la cérémonie de remise des trophées du « PRIX LITTÉRAIRE WILLIAMS SASSINE » est reportée à une date ultérieure.  Ce report se justifie par la crise sanitaire que traverse, en ce moment, le monde. Une nouvelle date sera communiquée en fonction de l’évolution de la situation pour conférer à la 2ème édition du concours international « PRIX LITTÉRAIRE WILLIAMS SASSINE » un grand succès à l’image de la précédente édition.

Ce concours biennal initié par le CIRD, vise à valoriser la littérature guinéenne et africaine. Il est ouvert aux jeunes talents du monde francophone.

Pour cette 2ème édition, 41 candidatures ont été enregistrées dont 28 de la Guinée et 13 de l’étranger à savoir :

5 du Bénin

1 du Togo

1 du Sénégal

1 de la Côte d’Ivoire

1 de la République Démocratique du Congo

1 du Maroc

1 de la France

1 de la Belgique

1 du Cameroun

Les 41 Nouvelles ont été examinées par un Comité de présélection composé de Guinéens et d’étrangers qui a retenu 10 textes. Le Jury international se réunira à Conakry pour la délibération lorsque la situation le permettra.

La Direction exécutive du CIRD, adresse ses remerciements et encouragements aux candidats à la 2ème édition du Prix Littéraire Williams Sassine pour leurs contributions à la réussite de l’évènement. Elle réitère son engagement à nouer un partenariat gagnant- gagnant avec toute personne morale ou physique désireuse d’accompagner le « PRIX LITTÉRAIRE WILLIAMS SASSINE ».