L’impact de l’épidémie d’Ebola, sur le système financier Guinéen »

Le virus Ebola a causé des dégâts énormes dans les pays touchés. La Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), comme beaucoup d’autres institutions nationales et internationales, a mené une étude portant sur « L’Impact de l’épidémie d’Ebola sur le système financier guinéen ». Le 1e avril 2017, l’étude était le thème d’une conférence-débat au CIRD, animée par M. Ahmed Tidiane Diallo, Directeur des études à la BCRG.

Selon lui, la Guinée a traversé une crise économique sans précédent, provoquée par la maladie à virus Ebola qui a sévi de 2014 à 2016. Avant cette épidémie, la prévision de croissance était de 4,5 %. Avec Ebola et 2400 décès, il y a eu la baisse de la production due à la baisse des investissements, le déficit budgétaire, l’arrêt de projets, la chute des revenus des ménages, les difficultés d’approvisionnement des banques en devises et le fonctionnement des marchés perturbé. Pour la relance post-ébola du système financier guinéen, l’étude recommande :

  • La Banque centrale devra apporter son soutien au gouvernement, organiser une réunion technique pour que chaque secteur puisse faire le diagnostic ;
  • Poursuivre les efforts pour mobiliser les ressources ;
  • Construire et rénover des infrastructures sanitaires ;
  • Définir une politique spéciale de relance économique ;
  • Améliorer les transactions financières, les capacités d’absorption des ressources afin de pouvoir décaisser les ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *