Le CIRD vous propose les livres du mois

Le Département Documentation et Archives du CIRD propose chaque mois une collection de livres aux lecteurs. Pour ce mois de novembre, voici trois titres qui pourraient intéresser le public

Titre 1

Saisons sauvages / Mars, Kettly. – [Paris] : Gallimard, 2011. – 328 p.: couv. ill. en coul. ; 18 cm. – (Collection Folio; 5333).

ISBN 978-2-07-044340-6 : 6,80 EUR.

Disponible au CIRD sous la cote : R MAR
Résumé : Haïti. Port-au-Prince, années 1960. Duvalier et ses tontons macoutes surnommés « Pintades » éliminent systématiquement les opposants réels ou supposés au régime.

Daniel Leroy, rédacteur en chef du principal journal d’opposition, vient d’être enlevé sans autre forme de procès par les sbires du Secrétaire d’Etat, le numéro 2 du régime, qui a la haute main sur la police.

Nirvah, son épouse, ignore où il est incarcéré et même s’il est en vie. Il est risqué de poser des questions surtout celles relatives aux détenus de droit d’opinion. Elle va cependant se lancer à la recherche de son mari.

Nirvah a le double malheur d’être belle et d’avoir une peau plus blanche que celle des autres mulâtresses. Cela attire le Secrétaire d’Etat qui ne recule devant rien pour se l’ « approprier ». Est-ce une monnaie de change suffisante pour sauver son mari et protéger sa famille ? Encore faut-il supporter le regard des voisins…

Mais sous toute dictature, au niveau de la sphère du pouvoir, personne n’a confiance en personne. Tous les coups sont possibles pour être au plus près du Chef.

En racontant l’histoire de Nirvah et de sa famille, l’auteure Kettly Mars nous décrit le fonctionnement du régime dictatorial de Duvalier, une période charnière et douloureuse d’Haïti. Cela aurait pu se passer ailleurs aussi…

Ketty Mars, est née en 1958 à Port-au-Prince où elle vit. Elle compte plusieurs romans et nouvelles sous sa signature. Tels :

Aux Editions Mercure de France : Fado, roman. 2008 ; Saisons sauvages, roman. 2010 ; Le Prince noir de Lillian Russell, roman. 2011

Aux Editions Vents d’ailleurs : L’Heure hybride, roman. 2005 ; Kasalé, roman. 2005

Titre 2

Terre noire. 23e édition. (Collection de l’Ancre)/Durand, Oswald. -Paris : Librairie L. Fournier et Cie, 1945. – 212 p.

Grand prix de littérature coloniale. 1935  Prix de la Société de géographie

Disponible au CIRD sous la cote : R DUR

Résumé

Guinée Française, début des années 1930. L’introduction de la culture attelée en vue d’accroître les rendements des paysans, sert de prétexte à l’auteur, administrateur colonial, pour peindre  en une fresque pittoresque la société guinéenne d’alors. Roman exotique pour l’époque, en plus d’être un roman sociologique, Terre noire décrit les structures sociales du Fouta Djallon, les contradictions inhérentes à une société reposant sur le servage, l’exploitation dont les serfs sont victimes et leurs rancœurs à l’endroit de leurs seigneurs. Il met à nu les conflits de générations,  les jalousies et envies qui servent de trame aux relations au sein des différentes couches  et aussi entre les couches elles-mêmes.

Auteur : Oswald Durand : Romancier et ethnographe. (1888-1982)– Administrateur des colonies (1932). – Gouverneur général honoraire. – Membre de l’Académie des sciences coloniales (élu en 1948) puis de l’Académie des sciences d’outre-mer. – Administrateur chercheur en Guinée, Il sert en Guinée comme adjoint des services civils entre 1920 et 1921, puis comme administrateur adjoint. Il est nommé commandant de cercle de Mamou dès 1922.

Délégué de l’Afrique-occidentale française à l’Exposition coloniale de Strasbourg en 1924, il occupe successivement les postes de chef de bureau des affaires politiques en 1928, celui de chef de cabinet du gouverneur de 1926 à 1928, avant d’être promu commandant de cercle entre 1928 et 1930.

Il sera gouverneur du Sénégal (1945-1946) puis gouverneur de la Côte-d’Ivoire (1946-1947).

Titre 3

L’Eau, enjeu vital des relations internationales : eaux transfrontalières, bombe à retardement ou facteur de coopération et de paix ?/ Kabiné Komara ; Préf. Macky Sall. Paris : Cherche-Midi, 2018. 215 p. : ill., cartes, garph. ; 22 cm

Disponible au CIRD sous la cote : 333.90 KOM

Résumé :

Eau, source de vie ? Oui ! Mais aussi source de conflits. Alors que les hommes des cavernes se battaient pour le feu qu’ils divinisaient, les hommes modernes s’étripent pour l’eau qui prend place dans leur panthéon.

« Il était une fois un fleuve. Voici l’histoire d’une sagesse. Il était une fois le grand fleuve Sénégal. Né en Guinée, il descend sur le Mali, entre au Sénégal, et longe la Mauritanie avant de se jeter dans la mer. Ces quatre pays, tous également fils de cette eau abreuvante, irriguante, énergétique, auraient pu se battre. Ou s’ignorer, chacun prélevant sans se préoccuper des autres. Ces quatre pays en ont décidé autrement. Ainsi naquit un office commun de mise en valeur. Ainsi fut créé cet incomparable outil de sagesse. Une exception dans un monde de plus en plus déchiré par des conflits ayant l’eau pour objet. Voici l’histoire de cette sagesse, racontée par son principal artisan. Voici un modèle à suivre. Prenez-en de la graine, Mékong et Brahmapoutre (notamment) ! » Erik Orsenna, de l’Académie française.

Et le Nil donc ! Et le fleuve Congo pour les uns, Zaïre pour les autres…

L’Auteur : Kabiné KOMARA, né le 8 Mars  1950 à Kankan  (République de Guinée). Homme d’Etat guinéen, banquier de formation, il occupa de hautes fonctions dans les finances, les mines et la banque en Guinée. Ancien directeur de département de l’Afreximbank (Banque africaine d’import-export) au Caire, il est nommé Premier ministre par le Capitaine Moussa Dadis CAMARA, Président du CNDD, junte au pouvoir après la mort du Général Lansana  Conté le 24 Décembre 2008. Il est Haut-commissaire de l’OMVS pour un mandat de 4 ans à compter du 25 Mars 2013. Actuellement, il est consultant international en matière de stratégie, de financement et d’hydro diplomatie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *